Alors qu’Israël vient d’accueillir pour la première fois du 24 au 26 octobre 2014 la finale de l’ALPS Tour, l’Israël Masters Edmond de Rothschild, au Golf de Césarée, le tourisme golfique est en émergence.

Ainsi le tourisme golfique connaît un rythme de croissance 2,5 fois plus rapide que celui du tourisme de loisirs dans son ensemble, selon l’organisme des professionnels du tourisme golfique. Le nombre de golfeurs dans le monde est estimé à plus de 65 millions dans le monde, dont 8 millions qui voyagent régulièrement à l’étranger pour découvrir de nouveaux parcours.

Surfant sur la vague du haut de gamme, de nombreuses destinations touristiques comme le Maroc, l’Ile Maurice ou la France misent sur le golf pour développer le tourisme.

L’essor du tourisme golfique s’inscrit dans la tendance de développement d’un tourisme thématique au même titre que le tourisme vert, tourisme balnéaire ou tourisme de santé avec l’avantage que le golf peut être combiné avec chacune des ces émergences.

Cependant avec un seul golf à Césarée de 18 trous et un golf a Gaash de 9 trous, Israël est sous équipée et ne peut prétendre développer le tourisme golfique sans d’autres golfs que ce soit a Eilat ou près de Jérusalem ou ailleurs.

Gageons avec l’arrivée de tournois internationaux et de touristes dans l’avenir qu’Israël aille vers cette voie touristique à fort potentiel. 

Lionel Bobot

Laisser un commentaire