« S’il n’y a pas de tranquillité en Israël, le Hamas paiera le prix fort » (Ya’alon)

AFP
AFP« terroristes palestiniens tirant des roquettes »

L’armée de l’air israélienne a mené quatre frappes contre des sites terroristes de la bande de Gaza mercredi matin, quelques heures après qu’au moins une roquette a été tirée sur le sud d’Israël.

« Israël n’a aucunement l’intention d’ignorer les tirs contre ses citoyens (…) S’il n’y a pas de tranquillité en Israël, le Hamas paiera le prix fort », a déclaré le ministre israélien de la Défense, Moshe Ya’alon mercredi, mettant en garde le mouvement terroriste contre toute « tentative de nous tester ».

Les avions de Tsahal ont visé dans la nuit des camps d’entraînement du Djihad islamique à Rafah, Khan Younès et dans la ville de Gaza, selon des témoins. Aucune victime n’a été recensée.

Mardi, une roquette tirée depuis la bande de Gaza a touché le sud d’Israël, sans occasionner aucun blessé ou dommage.

L’armée israélienne a indiqué avoir frappé « quatre infrastructures terroristes dans le sud de la bande de Gaza » en représailles à ce tir.

« Le fait que le territoire du Hamas soit utilisé comme base arrière pour attaquer Israël est inacceptable et intolérable et aura des conséquences », a déclaré un porte-parole militaire israélien, le lieutenant-colonel Peter Lerner, dans un communiqué.

« Tsahal ne tolérera aucune tentative d’attenter à la sécurité des habitants de l’Etat d’Israël », a-t-il ajouté.

Le mouvement terroriste du Hamas, au pouvoir dans la bande de Gaza, n’a pas revendiqué l’attaque.

Des témoins en Israël ont fait état d' »explosions très fortes, jusqu’à faire trembler les maisons ».

La police israélienne a indiqué avoir retrouvé des débris d’une roquette dans le secteur de Gan Yavneh.

Le mois dernier, une roquette de Gaza avait touché Israël. L’armée avait répliqué par des tirs de chars, qui n’avaient pas fait de blessés.

Selon des sources palestiniennes à Gaza, le tir de la roquette serait la conséquence de rivalités au sein du Djihad islamique, une organisation terroriste soutenue par l’Iran. Le Hamas serait actuellement à la recherche des responsables du tir de la roquette et détiendrait plusieurs suspects.

D’après plusieurs analystes de la presse israélienne, la réponse de Tsahal devrait être limitée étant donné qu’aucune des parties ne souhaite un nouveau conflit ouvert.

Israël a déclaré la guerre l’été dernier au Hamas pour mettre un terme au tir incessant de roquettes sur son territoire.

Le dernier tir contre Israël a eu lieu le soir du Yom Haatsmaout, le jour de l’Indépendance de l’Etat d’Israël, il y a un mois, après quatre mois d’accalmie. Les blindés de Tsahal avaient immédiatement répliqué en visant des cibles du Hamas au nord de la bande de Gaza.

La mairie d’Ashdod a affirmé mardi soir que les établissements scolaires qui ne sont pas protégés contre les tirs de missiles resteront fermés demain mercredi.

(i24news avec AFP)

hamas

Laisser un commentaire