Knesset

Conférence- débat suivie d’un Cocktail-buffet : Pour ou contre l’organisation des francophones d’Israël en force politique? Nombreux intervenants – Nombre de places limite –

Le mardi 24 novembre à 19h30 dans les salons de l’hôtel Shani à Jérusalem – 6 passage Darom, angle 6 rue Shamay. 

S’il existe des lobbys puissants d' »israéliens américains » comme le dernier en date »IAC », il doit aussi exister une organisation d' »israéliens francophones » capable d’offrir une vision cohérente du devenir d’Israël.

Nous ne formerons pas un parti sectoriel Nous nous organiserons pour servir l’ensemble du peuple d’Israël et lui apporter nos compétences dans tous les secteurs : politique, économique et juridique. Nous le servirons et nous veillerons à ce que nos frères olim soient accueillis dans les meilleures conditions. Sans le moindre doute, nous recevrons un soutien large de toute la population. Cessons d’être spectateur! 

  • Quel est notre message au peuple juif? 

Israël est au pied du mur. Au point le plus crucial de son histoire, il doit décider entre deux voies totalement contraires.

  • La première, celle de la raison qui lui demande de prendre en considération tous les facteurs de la réalité du monde, de la mesure de ses possibilités et de ses faiblesses et des nécessaires accommodements qui lui assureront sa survie. Autrement dit, il doit tenir compte de sa solitude dans un monde ouvertement hostile, de la trahison de ses allies, de ses divisions internes. Savoir passer la main pour ne pas tout perdre, se couper une main pour ne pas perdre la tête. C’est la politique adoptée par presque tous ses gouvernants depuis la création de l’état. Ils sont frappes de vertige face aux abimes qui s’ouvrent devant eux et donc ils s’inclinent devant le choix de la realpolitik.
  • La seconde, quasiment inexpérimentée, celle de la  » emounah be hochmah « . Un exemple; quand Ben Gourion a pris la décision de créer l’état d’Israël, il agissait envers et contre tous avec une chance infime de succès. S’il avait suivi la voie de la raison, nous serions aujourd’hui un dominion invivable de la couronne d’Angleterre. Mais parce qu’il connaissait la farouche détermination de son peuple de ne plus vivre humilie, il eut confiance en lui et prit la décision qui convenait. La voie de la  » emounah be hochmah  » consiste à pénétrer dans le profond de l’âme du peuple d’Israël, attendre le momentum et quand il se présente, décider de le saisir et de bouleverser toutes les données de la réalité apparente. Un leader doit savoir exactement ou son peuple se situe, prendre la vague quand il le faut. Il y a nul doute que dieu nous a pris en pitié après la shoah et a décidé de nous faire revenir comme avant au temps de notre grandeur sous le règne du Roi David. Cela ne dépend que de nous. Nous devons avoir confiance et faire taire les peurs qui nous paralysent. la mer des joncs ne s’est ouverte que lorsque Nachshon Ben Aminadav s’y est jeté!  

Donc nous le disons sans crainte, nous voulons initier des idées révolutionnaires ! 

  • La première d’entre elle concerne le système judiciaire 

La cour suprême, la praklitout, l’élite des hauts fonctionnaires la presse, la télé. Tout cela fonctionne et se coopte en vase fermé. Ils lancent  leurs mots d’ordre dans le plus grand secret pour nous diriger et conserver le pouvoir envers et contre tous. Ils se croient au-dessus des lois .Ils méprisent  le peuple. Ils méprisent  la Knesset. Ils travaillent de concert avec le keren ha hadachah, l’organisation gauchiste américaine qui les subventionne. Aucun des juges de la cour suprême n’a suivi le cercueil d’un juif assassiné.  Aujourd’hui comme hier ils interdisent qu’on détruise la maison des terroristes. Voici comment le Am Israël peut opérer la plus grande révolution depuis 2100 ans de son histoire!

Le seul décisionnaire d’Israël c’est le Sanhedrin .c’est lui la seule cour suprême. Il se compose de 70 juges. Il suffit d’un seul juge ayant reçu la smikha pour réunir autour de lui les 69 juges restants. De même qu’au temps de la reconstruction du deuxième temple, les prophètes ont comble le vide du sanhedrin, de même au temps du troisième temple, le Am Israël, anime du rouah hakodesh le désignera avec détermination et comblera l’absence de smikha! Une simple question de volonté! La démocratie en Grèce et la shekhina en eretz Israël!  

  1. Revolutionner notre approche du monde musulman 

Après des jours et des jours de terreur musulmane sur le pays, un sentiment de sérénité m’envahit aujourd’hui parce que je commence à décrypter la réalité. Ce déchaînement de haine et d’hystérie suicidaire des musulmans en terre d’Israël touche aussi bien les arabes de Judée Samarie que les arabes israéliens de Galilée, de Jérusalem et du neguev, il est absolument spontané. Tous ces musulmans se reconnaissent dans les terroristes qui sortent de leur sein et même s’ils se font tuer dans leur tentative désespérée de tuer du juif. Aucun d’entre eux ne se distinguerait du lot pour calmer le jeu. Nous sommes donc bien confrontes a une pulsion suicidaire de toute cette population. La raison en est que leur cinquième sens les avertit que leurs jours sont comptes sur la terre d’Israël (quand et comment, nul ne sait). La terre d’Israël qu’ils ont violemment conquis tout d’un coup se révolte et les vomit .telle une femme violée et soumise depuis des siècles, Eretz Israël manifeste sans discrétion sa joie à son vrai maitre, le peuple d’Israël. Tout ce qu’il touche devient source de bénédiction, la terre fleurit, la mer dévoile ses trésors pour lui seul. Tandis que la terre entait reste aride et sans vie sous le joug musulman. C’est absolument insupportable pour eux, la jalousie crée la haine qui engendre le désir de tuer. Et c’est que nous vivons au quotidien; l’odyssée de l’islam commence à Jérusalem. Ce n’est pas la mosquée d’al aksa qui est en danger selon leur slogan. Non c’est eux qui le sont! Fille de Sion réjouis-toi! Pousse des cris de joie, Israël, Pousse des cris d’allégresse, Fille de Jérusalem. Tous tes péchés ont été effacés, Ton ennemi chassé. Le Dieu d’Israël, Adonaï, est venu vers toi, ne crains pas. En ces temps-là, Nous prophétiserons sur toi, Jérusalem, Et nous te dirons, Sion, Sion, Relève tes bras, car voici ton Roi. Oui, le Seigneur est au milieu de toi comme un héros qui sauve.Il te sauvera, il te réjouira. Il fera de toi, sa plus grande joie. 

  • Nous ne voulons en aucun cas d’un état binational et encore moins renoncer à quelque parcelle de notre terre. La citoyenneté israélienne est inconciliable pour qui proclame sa foi en l’islam 

Le transfert 

Il y a trente environ, l’idée de transfert des populations arabes était controversée; certes minoritaire mais considérée malgré tout comme sérieuse et légitime. La cour suprême avait rejeté les accusations  de racisme et Gandhi en avait fait son cheval de bataille. Aujourd’hui c’est fini. Plus personne ne la considère réaliste. Admettons que nous n’ayons pas la force ou le courage de la réaliser; il faut que nous ayons les idées claires sur la question du devenir des musulmans dans la société israélienne, sans quoi nous nous réveillerons un beau matin dans un état binational comme le Liban avec un président de la république ou même un premier ministre, musulman. Et celui qui s’en offusquera sera traite de raciste et peut être même emprisonné. Ce sera en tous les cas la fin de l’état juif et l’entrée dans le dar el islam. Le peuple d’Israël dans sa grande majorité d’aujourd’hui refuse avec horreur cette éventualité. L’islam nous a déclaré une guerre éternelle. Nous devons le combattre avec la même détermination

 Quelle est donc l’alternative à mettre en œuvre le plus vite possible puisque nous avons déjà 67 ans de retard ?  

La solution est dans la réforme de l’éducation de tous les musulmans . Elle ne doit plus être laissée ni à l’Olp, ni au Hamas et ni aux imams mais a l’état d’Israël. Nous devons leur enseigner:

  • la vérité sur l’islam; la tromperie la plus réussie de l’histoire de l’humanité
  • La conquête de la terre d’Israël par leurs ancêtres, colonisateurs au nom de l’islam.
  • Le doit d’Israël comme tout peuple de mettre fin a la colonisation sanglante musulmane et les crimes abominables commis au nom de cette religion
  • Le devoir qu’ils ont d’éclairer leurs frères du monde entier des dangers que l’islam fait courir, le mal qu’il engendre et la décadence de toutes les civilisations qui l’ont embrasse
  • Comment se débarrasser de cette doctrine détestable. 

Nul ne pourra se soustraire à cette éducation et demeurer en Israël.  Ils doivent accepter de recevoir cet enseignement s’ils veulent bénéficier de droits dans notre pays sinon en tirer les conséquences.

. Il n’y a aucune utopie dans mon programme. Pourquoi? Parce qu’Il n’y a pas d’autres solutions! Tout simplement.  

  1. Quel est notre message au monde occidental?

Déluge de haine, déluge de désinformation. Nous n’avons plus rien de commun avec les européens. Pour rien au monde, nous voudrions faire partir de leur communauté, mélange de lâcheté, d’hypocrisie et d’absence de valeurs. Dans la douleur, les choses se décantent et nous comprenons notre singularité ! Nous n’avons ni à nous justifier, ni à les prendre en considération et ni a les craindre 

Abraham Bliah

Laisser un commentaire