Selon un communiqué de Yoel Naveh, l’économiste en chef au Ministère des Finances, le prix des logements a augmenté à un taux extrêmement élevé au cours des 18 derniers mois. Les chiffres du Bureau Central des Statistiques montrent que les prix ont augmenté à un taux annuel de 6,6% au cours de cette période.

Les chiffres du ministère des Finances, qui sont semblables à ceux publiés hier par l’évaluateur du gouvernement, contredisent les chiffres recemment publiés par le Ministère de la Construction et du Logement, qui indiquaient une baisse des prix du marché immobilier en Israël.

Un des facteurs principaux de la forte augmentation des prix de l’immobilier au cours de la première moitié de l’année est attribuable à une vague d’achats de logements de la part de ceux qui s’attendaient a une exonération de la TVA, et une autre vague d’achat de logements est attribuable aux investisseurs qui se sont empressés de faire des acquisitions supplémentaires avant que la hausse de la taxe d’achat sur les biens immobiliers secondaires n’entre en vigueur. D’autre part, la courbe croissante de l’augmentation de la composante de l’indice du prix des logements, qui reflète principalement le cours du prix des loyers, a récemment vu une baisse d’accélération.

Dans une revue hebdomadaire publiée hier, l’économiste en chef a déclaré que le taux d’inflation était encore négatif, et que l’indice baissait à un taux annuel de 0,7%. L’inflation d’Octobre était plus élevée de 0,1% que celle du mois précédent, principalement en raison d’une poussée du prix de biens de consommation courants tels que les légumes frais. Naveh souligne que l’inflation en Israël est en dessous de la fourchette cible fixée par la Banque Centrale d’Israël depuis Juin 2014.

Les chiffres publiés par le Bureau Central des Statistiques à la fin de la semaine dernière indiquent une reprise de l’activité économique. La croissance au troisième trimestre a été de 2,5%, après une croissance modeste de 0,4% au deuxième trimestre.

L’indice des Directeurs d’Achats (un indicateur économique basé sur des enquêtes mensuelles sur les entreprises du secteur privé) de la banque Hapoalim a été étonnamment bon, avec une expansion dans toutes les composantes de l’activité économique, à l’exception de la demande dans le secteur des exports.

www.ouvrir-un-compte-bancaire-en-israel.com

Laisser un commentaire