Les gens aiment à dire que Netanya est la «capitale de la France » en Israël et que Ra’anana a été repris par les anglophones. Mais les olim (immigrants) de certains pays ont ils vraiment tendance à se regrouper selon les villes ou des domaines particuliers ? Et combien d’olim vivent dans les villes d’Israël ?

Pour la première fois, le ministère de l’Intégration a publié des données qui montrent comment les nouveaux immigrants sont dispersés dans tout le pays, et qu’elle est la ville la plus attrayante pour les olim en fonction de leurs origines. Les chiffres ne comprennent pas les citoyens de retour, et ils ne comprennent pas non plus leurs enfants nés en Israël.La ville préférée des olim reste Jérusalem, même si elle souffre d’une croissance négative.

Depuis 2001, 34.000 olim sont arrivés dans la capitale, avec environ la moitié en provenance des États-Unis et la France.
Tel Aviv est en deuxième ville avec 27.000 immigrés, dont 8.800 venus de l’ex-Union soviétique, 5200 de la France, et 4400 des États-Unis

Netanya français ou russe?

La ville de Netanya a absorbé 9,800 olim français au cours des 15 dernières années. Cependant, un nombre similaire de l’ex-Union soviétique a également émigré dans la ville. Les Olim d’autres pays sont à peine représentés dans cette ville balnéaire.

Daniel et Solange Yfrach arrivés en Israël en Décembre dernier ,suite à la vague de terrorisme qui a frappé Paris. Le couple a deux fils et une jeune fille. Selon Daniel, la décision de s’installer à Netanya était simple.
«Je visité Israël plusieurs fois avant de faire notre alya » dit-il. « A Netanya, nous avons des amis et de la famille, et c’est une ville merveilleuse à notre avis. Il y a une belle plage et beaucoup de possibilités pour les francophones. Nous hésitions entre aller à Netanya, Jérusalem ou Eilat. Mais finalement Netanya fut un choix évident ».

«Nous sommes proches de l’âge de la retraite», at-il poursuivi, « et nous préférons vivre dans une grande ville de bord de mer où nous avons déjà des amis et la famille. Nous avons obtenu exactement ce que nous attendions de la ville. Nous nous sentons comme nous sommes toujours à vacances, en particulier en raison de la nature touristique de la ville « .

Les argentins preferent Be’er Sheva

Plus loin dans la liste, on trouve Haïfa, la ville qui a absorbé la plus nouvelle olim de l’ex-Union soviétique au cours des 15 dernières années. Sur 21.000 nouveaux olim à la ville, 15 000 sont originaires de l’ex-Union soviétique.

Ashdod, Bat Yam, Petah Tikvah, Be’er Sheva, Ashkelon et Rishon LeZion sont des villes qui ont aussi des pourcentages élevés de nouveaux olim en provenance de l’ex-URSS.Cependant, il y a également eu une forte augmentation des nouveaux olim de France a Ashdod, près de 1.000 Argentins  à Be’er Sheva, et un grand nombre d’Ethiopiens  à Petah Tikva et Rishon LeZion.

Ra’anana est devenue une ville populaire pour les immigrants en provenance de France et des Etats-Unis. Selon Rachel Solomon Ringler, qui a fait son alya avec son mari et sa fille, ils ont fait une « études de marché » sérieuse avant de se décider pour à Raanana.«Mon mari a vérifié plusieurs villes, dont Modi’in, Petah Tikva, et Hashmonaim. Ce qui nous a conduit à Ra’anana s’est le caractère de la ville et la qualité de ses écoles. Le fait qu’il y ait beaucoup d’Américains et Sud-Africains dans le ville nous a aussi aidé à prendre la décision « , a t-elle dit.

Ringler a poursuivi: «Nous avons trouve beaucoup d’informations sur Raanana sur internet, et je nous avons tout ce dont nous avons besoin ici. De plus, presque tout le monde ici parle anglais. »

Avez-vous obtenu des informations sur les différentes villes avant de faire votre Alya ?

« Nous sommes arrivés ici par Nefesh B’Nefesh, et ilsnous ont tout expliqué. Mais, bien sûr, la décision finale doit être prise par l’immigrant après qu’ils procèdent à une vérification approfondie de leurs besoins et ce que chaque ville peut offrir. Je pense que ce serait bien s’il puisse y avoir un interlocuteur municipal quelqu’un de la municipalité qui serait responsable des nouveaux immigrants, et qui nous aiderait à résoudre les problèmes que nous rencontrons « .

Les olim aiment Eilat

Une ville relativement surprenante , qui a absorbé 3.200 olim au cours des dernières années. La majorité des nouveaux immigrants qui arrivent dans cette ville sont français.

Il y a aussi une importante population de personnes en provenance d’Argentine et d’Amérique du Nord qui vivent dans la ville. L’une d’elles est Aviva Vogel des États-Unis, qui est arrivée dans la ville avec un programme de l’Agence juive Masa.

les programmes Masa donnent aux jeunes la possibilité de vivre et de faire des études ou de travailler et ou d’être stagiaire en Israël pendant une longue période de temps. Beaucoup de gens utilisent ce programme comme une période de test pour décider si oui ou non l’Alya est bonne pour eux.

Aviva a décidé de vivre à Eilat après avoir obtenu une offre d’emploi dans la ville.

«J’aime Eilat pour ce qu’il est », a déclaré Vogel. « Il est petit, mais avec de grandes vues et le temps qui me rappelle en quelque sorte la Floride. Je pense qu’ Eilat est un endroit idéal pour les nouveaux olim parce qu’il est relativement pas cher de vivre ici, et il y a tout ce dont vous avez besoin ici. Je ne sais pas si Je vais rester ici à long terme, mais comme endroit pour commencer comme nouvel immigrant, je pense qu’il est grand ».

http://www.ynetnews.com/

Laisser un commentaire