«Nous n’avons pas besoin  »d’engraisser » nos enfants avec des sufaganiyot, qui ne sont pas en conformité avec les principes de la santé et de la nutrition», a déclaré le ministre de la Santé Litzman.

Malgré qu’il soit un membre d’un des partis politiques ultra-orthodoxes d’Israël, le ministre de la Santé Yaakov Litzman a demandé au public de ne pas manger le traditionnel soufganiya.

soufganiot
Un soufganiya est un beignet frit, rond, traditionnellement recouvert de sucre en poudre et rempli de gelée de fraise. Les 
boulangeries israéliennes offrent une pléthore de variations, qui comprennent différents types de revêtements et de garnitures
« Je demande au public d’éviter de manger des sufganiyot, qui sont riches en matières grasses», a déclaré Litzman à la conférence de Herzliya sur l’alimentation saine. « Vous pouvez trouver des alternatives pour tous les jours. Nous n’avons pas besoin  »d’engraisser » nos enfants avec des sufaganiyot, qui ne sont pas en conformité avec les principes de la santé et serait la nutrition. »
Plus tôt cette année, le ministère de la Santé a lancé une campagne pour encourager le public à choisir des aliments sains pour lutter contre la « malbouffe ».En Avril, Litzman a attaqué le géant de la malbouffe McDonalds .  »Nous devons éduquer nos enfants a ne pas manger de la malbouffe. « McDonalds out », pas dans notre pays », a t-il dit.
Dimanche, le ministre de la Santé a ajouté: «Si je devais dire cela aujourd’hui, je dirais :  »Sufganiyot out »  Vous pouvez les manger, bien sûr, parce que cela fait partie des coutumes de la fête, mais il existe des alternatives. »
Litzman precise que, malgre que ses déclarations ont été accueillies avec colère par les grandes entreprises, il n’a pas à faire face à des  »primaires ». J’ai choisi le ministère de la Santé parce que je pense que c’est par lui que la sante des personnes peut etre protégée ».En Août dernier, il a déclaré à la Convention médicale israélienne: «Je l’intention de mettre en place une véritable campagne pour une alimentation saine au quotidien. Vous ne pouvez pas sortir dans la rue avec un fusil et empêcher les gens de manger de la malbouffe, mais vous pouvez les initier à une autre facon de s’alimenter. Savoir ce qui est bon pour notre sante commence dès l’ecole. Aussi, avec le ministre de l’éducation, nous travaillons à interdire la vente de bonbons dans les établissements scolaires ».

Il y a trois semaines, un comité chargé de promouvoir une alimentation saine en Israël a présenté ses recommandations a Litzman. Il a recommandé de diminuer le sucre, le sel et les graisses saturées dans les produits alimentaires et de marquer les produits nocifs en rouge tandis que les produits sains seront marqués en vert. Le comité a recommandé que le pourcentage de sucre dans chaque produit alimentaire, soit indiqué sur l’emballage ainsi que les calories, le sel et les graisses saturées.

Le comité a proposé en outre de limiter la commercialisation d’aliments mal sains auprès des enfants et d’en limiter la publicité, tout en promotionnant des aliments sains plus accessibles, entre autres en subventionnant le pain complet.

La mise en œuvre de ces recommandations commencera au plus tôt en Janvier 2018 et au plus tard en Juin de cette année, en attendant l’approbation du ministre de la Santé. Ceci, afin de permettre aux fabricants d’avoir le temps de réaménager les produits et emballages !

Hag Hanoucca Sameah
Adaptation ashdodcafe
source Ynet

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.