Selon les règles de sécurité en vigueur, les chantiers de construction de la ville sont signalés par des panneaux d’avertissement ainsi que des clôtures de sécurité. Ces normes sont très strictes même pour les employés et ouvriers de ces sites puisqu’ils doivent porter un équipement adéquat ainsi qu’un badge. Les zones de travaux  liés à Reway actuellement sur Ashdod , respectent scrupuleusement ces normes. Malheureusement, grâce aux caméras de surveillance du fournisseur internet HOT , des actions de vandalisme ont été découvertes sur plusieurs de ces sites.


Par exemple, des balustrades utilisées pour délimiter les zones de travaux sur la rue Herzl et protéger ainsi les résidents , ont été déplacées et endommagées par le public.

« Chaque fois que les balustrades ont été cassées ou endommagées, nous nous sommes assurés de les replacer ou de les remplacer  pour assurer la sécurité des résidents»  rappellent les sociétés chargées d’exécuter les travaux. Elles rappellent aussi au public que le chantier de construction est une zone fermée et  il est interdit d’y entrer en application des règles de sécurité.

La municipalité et les entreprises ont donc pris une série de mesures afin de détecter les intrus qui entrent dans les zones de chantiers : « Toute personne surprise se verra appliquée  les mesures  de la loi en vigueur et pourra ainsi être condamnée » mais au-delà de la loi , la municipalité et les entreprises de construction mettent en garde contre les dangers engendrés par de tels actes, ainsi toute personne blessée physiquement devra prendre ses responsabilités et ne pourra prétendre à aucun dédommagement . En clair, elle devra assumer les conséquences de ses actes».

Ces zones de travaux sont potentiellement dangereuses en raison des fosses profondes pour la pose des pipelines et canalisations d’eau, ainsi que des équipements et des outils éparpillés à travers le chantier. Dorénavant, des équipes de sécurité patrouilleront fréquemment sur les zones en travaux.

©Mazal pour Ashdodcafé
Communiqué de presse municipal
Eddy Ben Hamo

Laisser un commentaire