Seule Jérusalem précede Ashdod dans la migration négative.
Destination préférée: Ashkelon. Par coïncidence ou non, Ashkelon est également la ville qui a fourni à Ashdod le plus grand nombre de nouveaux résidents, selon les données publiées aujourd’hui par le Bureau central des statistiques.

Le solde migratoire négatif qui a caractérisé Ashdod au cours des 12 dernières années s’est poursuivi et s’est même accentué. Contrairement aux 3 227 nouveaux résidents qui se sont installés à Ashdod, 6 230 ont quitté la ville pour d’autres localités, ce qui a entraîné un solde migratoire négatif de 3 003 personnes. Cela ressort des données publiées aujourd’hui par le Bureau central des statistiques.

Seule Jérusalem devance Ashdod dans la migration négative avec un solde de 6 008 dans la capitale.

Il s’agit d’une sorte de nouveau record négatif. Les habitants d’Ashdod quittent leur ville et changent d’adresse, en raison, principalement, des prix élevés du logement. En 2016, à des fins de comparaison, l’écart entre ceux qui entraient et sortaient d’Ashdod était plus petit et s’élevait à 2 705 personnes.

Vous voulez savoir où les Ashdodim – principalement les jeunes couples et les jeunes familles partent ?

Au sommet se trouve la ville d’Ashkelon, qui reste une destination majeure pour l’immigration, suivie de Gan Yavné et, troisièmement, vous serez surpris ou non, Tel Aviv.

Ironiquement, Ashkelon est également la ville à partir de laquelle la plupart des gens qui la quittent se rendent à Ashdod, mais en nombre beaucoup plus petit que ceux qui font le contraire.

Du rapport du Bureau central de la statistique sur les autorités locales 2017Voici quelques conclusions intéressantes du nouveau rapport publié aujourd’hui :

  • L’espérance de vie à Ashdod est de 81,9 ans.
  • L’augmentation naturelle dans la ville est de 2.982 personnes : 4.419 naissances contre 1.437 décès.
  • Le salaire mensuel moyen (à partir de 2016) à Ashdod est de 8 068 shekels, avec un écart très important entre les sexes. Les hommes gagnent en moyenne 10 044 NIS et les femmes seulement 6 207 NIS.
  • À Ashdod, on compte 99 332 employés et 41% d’entre eux gagnent un salaire minimum et moins que cela.

Ashkelon. Photo: Banai.

Le nombre de travailleurs indépendants dans la ville s’élevait en 2017 à 5 687 et leur salaire moyen était de 9 298 NIS.

Éducation: Seulement 57% des élèves de terminale ont droit à un diplome  (73% à Ashkelon) et seulement 50% des élèves de terminale ont rempli les conditions requises pour entrer à l’université. Le pourcentage d’élèves qui etudient en dehors de la ville est de 2,2%.

Construction: En 2017, 291 appartements ont été construits (1 677 à Ashkelon). Le nombre d’appartements résidentiels dans la ville en juin 2018: 66 564.

Répartition parmi les caisses de maladie: 33% sont membres de Clalit, 29% de Maccabi, 21% de Meuhedet et 17% de Leumi.

Déchets: 9% seulement des déchets ménagers, commerciaux et des carrières sont recyclés (Ashkelon: 21%, Beer Sheva 35,5%).

Bénéficiaires de l’allocation de chômage : 2 139 par mois en moyenne, 6 446 personnes ont bénéficié d’une sécurité du revenu par an.

28% des résidents d’Ashdod sont très satisfaits de leur lieu de résidence, 57% sont satisfaits. 50,5% sont satisfaits du niveau de propreté de leur lieu de résidence, 49% ne sont pas satisfaits. 74% sont satisfaits des espaces verts adjacents, 23% ne sont pas satisfaits.

74% sont satisfaits de l’état des routes et des trottoirs, 26% ne le sont pas.
73% sont satisfaits des services d’élimination des ordures, 26,5% ne le sont pas.
53% sont satisfaits des transports en commun, 22% ne sont pas satisfaits.
63% des résidents ont déclaré que la pollution de l’air dans leur zone de résidence ne les dérangeait pas ou moins, mais seulement 37% ont déclarés que cela les dérangeait ou les dérangeait beaucoup.
70% se sentent en sécurité, 27,5% ne se sentent pas en sécurité ou ne le sont pas.
53% des répondants ont déclaré être satisfaits de leur vie, 32% très satisfaits.
50% pensent que leur vie va s’améliorer, alors que 33% pensent que leur vie ne changera pas.
52% sont satisfaits de leur situation financière, 45% ne le sont pas.
59% ont déclaré qu’il leur fallait moins d’une demi-heure pour se rendre au travail, contre 38% qui sont arrivés au travail en plus d’une demi-heure.
55% se plaignent que leur arrivée au travail les dérange et même les dérange beaucoup.  51% viennent travailler dans un véhicule privé et seulement 46,5% dans les transports en commun.
80% déclarent être en bonne santé.
72% utilisent un ordinateur

Ashdodcafe
Source Kan-Ashdod

Laisser un commentaire