La police municipale a perquisitionné aujourd’hui dans un entrepôt du quartier Youd Bet et a confisqué une grande quantité d’explosifs et de matières dangereuses destinés à être vendus sur le marché. L’homme impliqué dans cette affaire a été conduit au poste de police et placé en détention provisoire.
Les commandants de l’unité de police, Dedi Azoulay et David Ben Shitrit, ont affirmé que les activités de leur unité se poursuivront jusqu’à après Pourim, afin de retirer tout matériel mettant en danger les enfants et les résidents.

Pourim arrive.
Les enfants sont déjà enthousiasmés par les costumes et accessoirs de la fête de Pourim. Mais il y a ceux qui envisagent de profiter de cette ambiance de festivités au détriment de la sécurité publique et en particulier de celle des enfants.
Une de ces personnes a été arrêtée aujourd’hui et amenée au poste de police pour interrogatoire et incarcération provisoire.
Il se peut qu’elle ne répétera plus cette bévue, mais les services de police municipaux continuent de rechercher et de localiser les matériaux interdits qui s’écoulent sur le marché et mettent en danger le public.

L’homme qui a été arrêté aujourd’hui détient une importante quantité d’explosifs en vue de leur commercialisation dans un appartement et sa cave situé quartier Youd Bet. Les informations ont été transmises à la police municipale et le personnel de cette unité a rapidement agi pour arrêter le suspect et confisquer les biens.

Entre-temps, les commandants de l’unité disent que Pourim est la fête de la joie, mais qu’il existe des dangers compte tenu de l’utilisation de fusées éclairantes et de matériaux inflammables, qui peuvent causer des dommages irréversibles aux personnes et aux biens.

Ils notent que chaque année à Pourim, des enfants et des adolescents sont blessés du fait de l’utilisation de pétards, de détonateurs, de feux d’artifice et autres dispositifs explosifs de circonstance, interdits par toutes les normes de sécurité. Des blessures et des ecchymoses peuvent survenir aux mains, au visage, au cou ou aux cuisses.

En préparation des vacances de Pourim, il est recommandé de charger le personnel éducatif de mener des activités d’information auprès des élèves et de les sensibiliser aux dangers et dommages liés à l’utilisation des pétards et explosifs pendant les prochaines vacances et aux moyens de les éviter.

Le site Web du ministère de l’Éducation national publie les règles de prudence relatives à Pourim, notamment les costumes et accessoires de déguisement, les explosifs et les substances inflammables, le matériel de maquillage …

Communiqué municipal
sur les photos: le personnel de l’unité lors d’une descente dans l’appartement et le matériel confisqué.
Crédit: police municipale.

©ashdodcafe.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.