Grâce au talent, l’imagination visionnaire et la détermination d’un ancien étudiant et d’un ex-enseignant en ingénierie électronique de l’Université de Tel-Aviv, Yariv Bash et Kfir Damari, co-fondateurs de la startup SpaceIL, à laquelle se sont joints d’autres anciens étudiants de l’Université, notamment Itzik Gazit, Daniella Geron, Yoav Landsman, Vlady Netzer et Gadi Shirazi, Israël sera le 11 avril 2019 le quatrième pays au monde à atterrir sur la Lune, après les Etats-Unis, la Russie et la Chine.
Le vaisseau spatial israélien Bereshit, conçu par la startup SpaceIL et construit par l’entreprise nationale d’aéronautique Israel Aerospace Industries a été lancé vers la lune avec succès dans la nuit de jeudi 21 à vendredi 22 février, à 3h45 du matin, de la base spatiale de Cap Canaveral en Floride. Elle devrait atterrir sur la lune le 11 avril, après un trajet de 6 millions de kilomètres. En effet, elle tournera d’abord en ellipse autour de la terre jusqu’à sa capture par la force de gravité de la lune prévue pour le 4 avril.

« Un petit pays géant par ses réalisations »

« C’est un grand pas pour Israël et pour la technologie israélienne », a déclaré le Premier Ministre Benyamin Netanyahu qui a assisté au lancement avec son épouse dans les locaux de l’usine spatiale de l’IAI à Yehud, où l’évènement a été retransmis en direct.  » J’ai demandé à faire placer la Bible, un drapeau israélien avec l’inscription ‘Am Israël Haï’ dans le satellite. Israël est un petit pays géant par ses réalisations ».

Le projet a débuté à la fin de l’année 2010 lorsque Yariv Bash, alors étudiant de maîtrise en ingénierie électronique à l’Université de Tel-Aviv a annoncé sur Facebook sa décision de s’inscrire à une compétition organisée par Google, ayant pour but le lancement d’un satellite non-habité sur la lune. Il a été rejoint par Kfir Damari, ingénieur en communication et enseignant à l’UTA et Jonathan Weintraub, ingénieur en avionique et électricité, employé à l’IAI. Ensemble, ils fondent SpaceIL […]

Laisser un commentaire