“La Nouvelle Droite un parti qui rassemble avec un député qui nous ressemble”

Me. Yomtob Kalfon, vous êtes candidat à la Knesset sur la liste de la Nouvelle Droite de Naftali Bennett et Ayelet Shaked, tout d’abord pourquoi la politique et pourquoi la Nouvelle Droite?

YK: J’ai toujours été passionne par le militantisme, que ce soit dans les mouvements de jeunesse sionistes en France ou, depuis mon arrivée en Israël, dans la vie associative (CNEF, ExpérienceIsraélienne, Aleinu etc.). J’ai aussi choisi un cursus universitaire et professionnel(droit, sciences politiques, attaché parlementaire) me permettant d’avoir les outilspour comprendre les réelsenjeux de la vie politique de notre pays. J’ai rejoint la Nouvelle Droite car je m’identifie totalement dans son projet pour l’Etat d’Israël et car j’ai une confiance totale en ses dirigeants, les ministres Naftali Bennet et Ayelet Shaked. Je les connais depuis de nombreuses années notamment lorsque j’étais le coordinateur du Lobby Francophone de la 19e Knesset (avec Yoni Chetboun).La Nouvelle Droite nous ressemble car c’est un parti de droite authentique et rassembleur – hommes et femmes, religieux et non-religieux, sépharades et ashkénazes; cette diversitédans l’entente est àl’image de noscommunautés francophones. C’est aussi le seul parti qui comprend réellement l’enjeu historique de l’Alyah de France et de Belgique, en s’engageant sur un plan national pour l’Intégration,coécrit avec les associations francophones.

Quelles sont les mesures principales proposées par la Nouvelle Droite?

YK: Nous voulons une politique sécuritaire plus ferme et plus déterminée. La situation actuelle ou le Hamas décide d’ouvrir le feu quand il veut ne peut plus durer. Pour cela, Bennett, qui a sauvé le Sud d’Israël en demandant la destruction des tunnels (contre l’avis de Gantz et Yaalon),doit être le prochain ministre de la Défense. Il faut aussi achever la révolution judiciaire d’Ayelet Shaked, afin que la Cour Suprêmearrête d’empiéter sur les prérogatives du gouvernement. Pour faire baisser le coût de la vie, nous proposons d’alléger la régulation et briser les monopoles. Pour le logement il faut élargir l’offre en construisant notamment 100 000 unîtes de logement en Samarie qui jouxte la région Centre. Enfin, nous avons un plan pour aider les PME, les jeunes familles et la périphérie, sur la lancée des reformes menées par le ministre Bennett ces dernières annees.

Quelles sont vos chances d’être élu?

Je suis 11e, ce qui est tout à fait réaliste. De plus, une nouvelle loi de non-cumul des mandats de ministres et députés me permettrait d’êtreélu avec 8-9 mandats seulement. Avoir un député francophone qui nous ressemble dans un parti qui rassemble est àportée de mains. Il faut donc que les francophones se mobilisent en votant en masse le bulletin « נ » pour avoir à la fois Netanyahou Premier Ministre (nous le soutenons et faisons parti de son bloc de coalition), Bennet à la Défense, Shaked a la Justice et moi-même pour vous représenter.

Ils vous attendent nombreux pour vous donnez toutes les informations sur les élections, leur programme et l’enjeu pour les Francophones !

 

Laisser un commentaire