Le Comité des finances et le ministère des Finances ont convenu que les travailleurs qui vivent à moins de 40 kilomètres de la bande de Gaza et qui étaient absents dimanche et lundi, 5 au 6 mai, en raison de la situation sécuritaire, auront droit à une rémunération.

Le Comité des finances a approuvé l’extension du plan d’indemnisation des entreprises pour l’absence des parents dans la région sud et le périmètre de Gaza, à une distance pouvant atteindre 40 kilomètres de la frontière de la bande de Gaza.

Le Comité des finances de la Knesset a approuvé à l’unanimité la recommandation du ministre des Finances, Moshé Kahlon, et du directeur de l’administration fiscale, Eran Yaakov, d’étendre le plan de compensation des salaires. Le comité a également approuvé l’extension du plan de compensation dans le domaine de l’industrie du tourisme rural et l’industrie apicole. Ces mesures ont été prolongés jusqu’au 31.12.2019.

Le ministre des Finances, Moshé Kahlon, a déclaré : « Lors des deux derniers jours de tirs de roquettes, nous avons promis aux parents de les soutenir pour atténuer les difficultés auxquelles eux et leur famille étaient confrontés pendant les combats. Ce qui est vraiment important, c’est l’intérêt maximal des enfants et de la famille.  »

L’extension de la mesure de compensation salariale due à l’absentéisme en raison des consignes de sécurité du Pikoud Haoref, dans un rayon de 40 kilomètres de la bande de Gaza permettra aux employeurs et aux travailleurs indépendants d’être indemnisés pour les dépenses salariales, les jours où leurs employés étaient absents toujours pour les mêmes raisons, comme par exemple pour les établissements d’enseignement ou les commerces de plus de 300 personnes ou recevant du public en extérieur, y compris pour le 6.5.2019.

Le montant de l’indemnité sera calculé selon un barème faisant référence au nombre de jours non travaillés (période supérieure ou inferieure à 10 jours au cours de la période de référence comprise entre le 1er mars 2010 au 31 décembre 1919).
L’approbation de la réglementation aujourd’hui est liée au respect de cet engagement. Le but de l’indemnisation est d’éliminer la peur économique des parents et de leur permettre de se concentrer sur ce qui est vraiment important, l’intérêt de leurs enfants et de la famille. « 

Source : www.kan-ashdod.co.il en hébreu

Ashdodcafe.com

 

Laisser un commentaire