(FILES) This file photo taken on January 19, 2015 shows boxes moving along a conveyor belt at an Amazon fulfillment center in Tracy, California. US online giant Amazon announced plans January 12, 2017 to add 100,000 US jobs over the next 18 months, to bring its American workforce to over 280,000. "These new job opportunities are for people all across the country and with all types of experience, education and skill levels -- from engineers and software developers to those seeking entry-level positions and on-the-job training," a statement from the tech giant said. / AFP PHOTO / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / JUSTIN SULLIVAN

Les détaillants israéliens qui ont ouvert un magasin Amazon en prévision du lancement ont déclaré à  Calcalist  qu’ils avaient été informés du lancement prévu plus tôt cette semaine. Amazon devrait lancer une grande campagne en août pour sensibiliser davantage les Israéliens, en mettant l’accent sur les nouveaux vendeurs locaux, selon plusieurs personnes proches du dossier qui auraient parlé à  Calcalist sous  le couvert de l’anonymat.

Au moins pour le moment, Amazon n’ouvrira pas de site Web dédié en hébreu. La société préfère en général éviter de créer des sites Web en langue locale, car ceux-ci ont tendance à doubler les coûts de fonctionnement des vendeurs. Même après le lancement de septembre, les consommateurs israéliens continueront de passer leurs commandes sur le site Web principal d’Amazon et le délai d’expédition des vendeurs à l’étranger ne changera pas. Le système commencera à identifier les clients avec une adresse IP israélienne et stimulera les détaillants locaux lors des recherches en conséquence.

Des détaillants locaux ont déclaré à Calcalist qu’Amazon attendait d’avoir signé avec au moins 100 magasins israéliens avant le lancement.

Les entreprises de livraison locales se préparent également pour le lancement, selon les personnes familières avec le sujet. La société de livraison Orian a mis en place un centre logistique local à la demande d’Amazon et s’est associée à la société Gett Taxi pour répondre aux besoins des vendeurs locaux. UPS s’est associé à eCommunity, qui aide les vendeurs à ouvrir des magasins sur des sites de commerce en ligne tels qu’Amazon et eBay, pour créer des entrepôts dans le centre d’Israël.

La logistique est le talon d’Achille du commerce électronique, a déclaré Nir Zigdon, co-fondateur de eCommunity, dans un entretien avec Calcalist . La plupart des entrepôts existants en Israël ne conviennent pas à Amazon, ce qui nécessite une synchronisation entre l’entreprise et l’entrepôt, le vendeur et le client.

«Une fois qu’un client israélien aura acheté un produit, le logiciel enverra une commande à l’entrepôt et le produit sera envoyé au centre de tri national, puis de là à la résidence de l’acheteur dans un délai de 24 à 48 heures», a déclaré Zigdon.

©ashdodcafe.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.