Après avoir mené une lutte municipale pour l’établissement de l’hôpital d’Ashdod, le maire intervient après le refus de trois caisses d’assurance maladie : Leumit, Meuhedet et Clalit de signer un accord de services avec l’hôpital Assuta d’Ashdod.

« Cette situation est inacceptable, car bien qu’ il y ait une institution médicale dans la ville, telle que l’hôpital Assuta à Ashdod, les habitants qui en sont membres sont obligés de se rendre en dehors d’Ashdod pour se faire soigner », dans des hôpitaux proches ou éloigné a écrit le maire de la ville, Yehiel Lasri aux gestionnaires de ces koupot holim, pour tenter de résoudre cette absurdité.

Dans son courrier, le maire Yehiel Lasri indique qu’il est convaincu que ces accords et versements de fonds vont dans l’intérêt des patients et de leurs familles et qu’en l’absence de signature d’un accord avec Assuta cela pourraient nuire considérablement à la stabilité financière de l’hôpital ».

Lasri continue d’écrire aux PDG des koupot holim : « À mon avis, en ce moment, les tentatives visant à combler les écarts entre les parties ont été infructueuses. J’ai l’intention d’aller plus en profondeur dans ce sujet, comprendre la nature et l’ampleur de l’écart et faites un effort commun pour le combler.  »

Lasri souligne qu’il est nécessaire que le ministère de la Santé et le Trésor collaborent pour trouver une solution.

Il invite les PDG des koupot holim à signer un accord, à faire preuve de discrétion et à trouver la meilleure solution pour tout le monde

©ashdodcafe.com

Laisser un commentaire