Ce qui est le plus fascinant dans la culture des peuples, c’est le langage. Le langage exprime la relation entre l’homme et son peuple, sa communauté et sa famille. Mais le plus important, c’est que le langage est l’âme d’un peuple, il est son patrimoine culturel. La préservation de la langue, par conséquent, c’est la préservation de la culture et la préservation de la valeur de la vie.

Depuis la création du monde, de nombreuses civilisations ont vu le jour et ont disparues. Certaines ont marqué l’histoire plus que d’autres par leur durée de vie, mais leur langage s’est éteint avec elle. L’un des miracles les plus étonnants  est la renaissance de l’hébreu, alors que nombre de langages n’existent plus. D’ailleurs, même de nos jours, un certain nombre de langues sont en danger de disparition, d’où l’importance de préserver la langue dans ses traditions anciennes, en la transposant dans un renouveau culturel.

Un exemple de préservation de la langue : les Juifs du Caucase, qui ont une langue qui leur est propre (hazioori), tentent  de la conserver.  Le Centre d’Art Monart a présenté une pièce de théâtre sur les juifs originaires du Caucase, sous la direction de Roman Aiziib. La singularité de cette pièce de théâtre est que tous les dialogues sont en « Hazioorii ». Cette langue est maintenant reconnue par l’UNESCO comme une langue en voie de disparition.

M. Vladimir Gershov, adjoint au maire d’Ashdod en charge de cette commission, a salué la foule qui est venue encourager et  soutenir cette initiative théâtrale. «Je suis très honoré de féliciter les acteurs,  le public et les savants distingués qui préservent  la culture et l’art de la communauté du Caucase », a t-il dit et il a ajouté que « celui qui aime l’art populaire, trouve la force et l’inspiration ». M. Vladimir Gershov a précisé :  « nous découvrons le monde merveilleux de l’art authentique grâce aux comédiens talentueux » et il a remercié la présidente de  la communauté du Caucase d’Ashdod,  Mme Galina Danilov, pour le travail considérable fait pour cette communauté. 

Le nombreux public qui emplissait la salle a applaudi chaleureusement à la fin du spectacle, ce qui est la plus belle récompense pour les participants et les organisateurs de cette fête merveilleuse.

Bonne année et de joyeuses fêtes

Eddie Ben Hamo
porte-parole de Hôtel de Ville

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.