Véolia « transport » après BNP Paribas, retourne en France le visage défait ….

Chômage technique à venir pour les anti-sionistes professionnels du BDS and Co ?

Les boycotteurs d’Israël vont bientôt perdre la firme Française qu’ils aiment détester le plus dans leurs opérations de propagande : Veolia Transport. La firme se retire avec armes et bagages de la “Startup Nation”.

Déception pour les promoteurs des échanges France-Israël depuis que Veolia a annonçé la fermeture de sa branche transport dans le monde. Véolia va faire (sans le vouloir ?) un cadeau en or aux antisionistes boycotteurs : le départ de l’Etat Hébreu !

Veolia Environnement devrait annoncer sous quelques jours qu’il met fin (partiellement ?) à ses opérations israéliennes dans le transport. Cette mesure s’intègre dans un plan global de restructurations et de recherche d’efficacité que la société internationale a annoncé cette semaine, et qui prévoit la vente de quelque 4 milliards d’euros d’actifs dans les deux ans.

Veolia Israel a accepté de céder les activités de sa filiale Dalkia Israel à Electra, pour une valeur estimée de 8 à 12 millions d’€. Veolia négocie également la vente de la société d’autobus Connex qui dessert les lignes d’autobus publics de Modi’in, Lod, Tibériade et Ashdod, de même que la ligne du tramway de Jérusalem. Veolia Israel conservera ses activités sur l’environnement et l’eau. Veolia Israel détient 5 % de CityPass, la franchise du tramway de Jérusalems de NIS (+ de 9 millions d’€), mais l’État a bloqué la vente.

ISRAELVALLEY PLUS
Veolia Transport (anciennement CGEA puis Connex) était la marque transport du groupe Veolia Environnement. Le 3 mars 2011, elle a fusionné avec Transdev pour donner naissance à Veolia Transdev.

Son activité consiste principalement à exploiter des services de transport en commun (ferroviaires, routiers ou maritimes) dans le cadre le plus souvent de délégations de service public, marchés publics ou concessions.

En mai 2011, Veolia Transport et Transdev ont signé un accord de fusion qui a donné naissance au 1er groupe privé de transport collectif (tramway, bus, train, ferry) au monde, avec 117 000 salariés et un chiffre d’affaires cumulé de 8,2 milliards d’euros.

Huit mois plus tard, le 6 décembre 2011, le groupe Veolia annonce la cession de l’ensemble de la branche transport, au vu des résultats financiers décevants et de la dette d’environ 15 milliards d’euros.

source : IsraelValley déc 2011

Laisser un commentaire