AshdodCafé partenaire de Jérusalem plus TVArticle Précédent
Séjour à Nevé Ativ Article Suivant

Lire Futé Magazine sur AshdodCafé

Article   0 Commentaire
Espacement de ligne+- ATaille du texte+- Imprimer cet article
Lire Futé Magazine sur AshdodCafé

EDITO de l’édition n°148

Dans cette Edition de FUTE Magazine nous avions prévu de célébrer la Fête de Pessah dans la joie et la bonne humeur, et puis tout bascule dans l’horreur et la terreur. Ce lundi 19 mars au matin, lorsque nous avons appris la terrible nouvelle, le monde s’est effondré.
Un jeune rabbin de 30 ans, Jonathan Sandler (zal) et ses deux jeunes enfants Arieh (zal) et Gabriel (zal), lâchement et sauvagement abattus. Une petite fille de sept ans, Myriam (zal) qui, voulant fuir son assassin et se réfugier dans l’école dirigée par son père le Rav Monsonégo, est rattrapée par le meurtrier. Un blessé grave, Brian Bijaoui.
Le cauchemar de ces quelques secondes d’enfer dans l’école Ozar Hatorah de Toulouse devenait pour toujours une tragédie nationale. Un massacre inhumain. Des familles détruites à jamais. Quelques jours plus tôt, trois militaires étaient abattus par le même monstre, leur destin brisé a brutalement rejoint celui des quatre victimes de Toulouse.
Le choc a été mondial. Du président des Etats-Unis au premier ministre israélien. La France pleure.  Nous pensons avec douleur aux familles Sandler et Monsonégo, unies dans leur drame. Samuel Sandler, le père de Jonathan, a perdu son fils et ses deux petits-fils. La haine antisémite qui l’avait déjà privé tout jeune de ses parents lui arrache désormais ses enfants. (Dossier Spécial de la page 6 à 16).
Bonne lecture et Bonne Fête de Pessah

Charles Benguigui

Article   0 Commentaire

S'inscrire à la newsletter AshdodCafé.com

S'inscrire
Mairie Ashdod
Joseph Sitruk Avocat
Bella Ligna
Mairie Ashdod Culture
Cal Auto
Immobilier Low Cost

Fil d’info 24h/24h en direct d’Israël