Deux députés arabes israéliens expulsés; les chef de l’opposition, Herzog, qualifie la coalition de « cirque »

Le nouveau gouvernement de Netanyahou a été approuvé par le parlement israélien avec une majorité de 61 voix contre 59.

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a soumis jeudi soir à l’investiture du Parlement son nouveau gouvernement, à la merci de la défection d’un seul député en raison de l’étroitesse de sa majorité.

Le président de la Knesset Yuli Edelstein (Likoud) a ouvert la séance peu après 21H00 avant de laisser la parole à Netanyahou, immédiatement pris à partie verbalement par plusieurs députés arabes israéliens quand il a affirmé sa volonté de paix avec les Arabes. Deux députés arabes israéliens ont par ailleurs été expulsés de l’enceinte du parlement.

De son côté, le chef de l’opposition, Yitzhak Herzog, a qualifié plusieurs fois le gouvernement Netanyahou de « cirque » lors de son discours devant la Knesset. Herzog a clairement répété qu’il ne « serait pas un pion sur l’échiquier du Likoud », répondant à l’offre du Premier ministre de se joindre à la coalition gouvernementale.

Le quatrième gouvernement de Benyamin Netanyahou, encore plus à droite que le sortant, dispose d’une majorité minimale de 61 voix sur 120, ce qui l’expose à la moindre absence dans son camp, voire au moindre mouvement d’humeur d’un député frustré de ne pas avoir obtenu le portefeuille convoité.

Sorti triomphant des législatives du 17 mars, Netanyahou s’est retrouvé, après le lâchage de son ministre des Affaires étrangères Avigdor Lieberman, en butte à la surenchère des partis censés participer à sa majorité. Il est aussi devenu l’otage des exigences au sein du Likoud.

Benyamin Netanyahou, limité par la loi dans le nombre de portefeuilles qu’il pouvait décerner, a fait adopter mercredi in extremis un nouveau texte lui permettant de nommer davantage de ministres pour contenter le plus de monde possible.

Initialement, une quinzaine de députés du Likoud candidats à un poste ministériel se disputaient une douzaine de portefeuilles réservés à ce parti dans les accords de coalition passés avec le parti nationaliste religieux Foyer juif, deux partis ultra-orthodoxes et Koulanou, le parti de centre droit de Moshe Kahlon.

34e gouvernement israélien

Premier ministre: Benyamin Netanyahou (Likoud)

Ministre de la Défense: Moshe Ya’alon (Likoud)

Ministre des Affaires étrangères: Benyamin Netanyahou (Likoud); vice-ministre: Tzipi Hotovely (Likoud)

Ministre des Transports et des services de Renseignement: Yisrael Katz (Likoud)

Ministre de l’Energie et des Infrastructures: Yuval Steinitz (Likoud)

Ministre des Finances: Moshe Kahlon (Koulanou)

Ministre de l’Education: Naftali Bennett (Foyer Juif)

Ministre de l’Economie, du Néguev et de la Galilée: Aryeh Deri (Shas)

ministre du Logement: Yoav Galant (Koulanou)

Ministre de la Santé: Benyamin Netanyahou (Likoud); vice-ministre: Yaakov Litzman (Judaïsme unifié de la Torah)

Ministre de l’Agriculture et du Développement rural: Uri Ariel (Foyer Juif)

Ministre des Sciences, de la Recherche et de l’Espace: Danny Danon (Likoud)

Ministre des Affaires sociales: Haïm Katz (Likoud)

Ministre de la Justice: Ayelet Shaked (Foyer Juif)

Ministre de l’Intérieur: Silvan Shalom (Likoud)

Ministre de la Sécurité intérieure: Yariv Levin (Likoud)

Ministre de la Culture et des Sports: Miri Regev (Likoud)

Ministre des Cultes: David Azoulay (Shas)

Ministre de l’Environnement: Avi Gabay (Koulanou)

Ministre des Télécommunications Benyamin Netanyahou (Likoud)

Ministre du Tourisme chargé des Relations avec la Knesset: Yariv Levin (Likoud)

Laisser un commentaire