5ème Grand Dîner de Gala de l'Espace FrancophoneArticle Précédent
La composition du nouveau gouvernement français a été rendue publique mercredi !Article Suivant

Exposition : La photographie moderne dans la 1ère moitié du XXème siècle

Article   0 Commentaire
Espacement de ligne+- ATaille du texte+- Imprimer cet article
Exposition : La photographie moderne dans la 1ère moitié du XXème siècle

L’Ambassade de France et l’Institut français d’Israël et le Sphilman Institute for Photography ont le plaisir de vous annoncer :

EXPOSITION PHOTOGRAPHIQUE
« Luma »

La photographie moderne dans la 1ère moitié du XXème siècle 

Avec la présence exceptionnelle de

Quentin Bajac

Directeur du département photographique du Centre Georges Pompidou à Paris

 Du 25 mai au 27 octobre 2012 à l’Institut Sphilman pour la photographie

L’Ambassade de France et l’Institut français d’Israël reçoivent Quentin Bajac, Directeur du département photographique du Centre Georges Pompidou à Paris. Quentin Bajac est l’invité d’honneur de l’Institut Sphilman pour la photographie (« Sphilman Institute for Photography » ou SIP) qui propose à partir du 25 mai une exposition intitulée « Luma, la photographie moderne dans la 1ère moitié du XXème siècle ».

Quentin Bajac a pendant 8 ans été le commissaire d’exposition du département photographique du musée d’Orsay avant de rejoindre le Centre Georges Pompidou. Il a contribué ces dernières années à de nombreuses expositions en tant que commissaire d’exposition : Berns et Hilla Beceher en 2004, William Klein en 2005, Miroslav Tichy en 2008, « Dreamlands » en 2010, « Bancusi, images sans fin » en 2011 et bien d’autres. Il a publié différents ouvrages et notamment une anthologie de la photo en 3 volumes publiée aux éditions Gallimard (publications entre 2000-2010) et une monographie récente sur Robert Doisneau (« Pêcheurs d’images », Gallimard, février 2012).

La venue de Quentin Bajac en Israël a pour objectif d’intensifier les relations franco-israéliennes dans le domaine de la photographie : Quentin Bajac visitera plusieurs studios et rencontrera la jeune génération des photographes israéliens, il rencontrera également la Directrice du Musée d’Art de Tel Aviv, Suzanne Landau et son homologue au département photo, Nilly Goren ainsi que le Directeur du Musée d’Israël à Jérusalem, James Snyder et le commissaire d’exposition du musée pour la photo, Nissan Peretz.

Le 23 mai à 10h, Quentin Bajac participera à la conférence de presse présentant l’exposition « Luma » et le 24 mai à 18h30, il animera une conférence devant un parterre d’artistes et de professionnels en amont du vernissage de l’exposition.

***

Quelques mots sur l’Institut Sphilman et l’exposition « Luma »

Le SIP a été créé en 2010 par Shalom Sphilman, un homme d’affaires israélien passionné par l’art en général et la photographie en particulier. Le SIP a pour objectif de soutenir financièrement des projets de recherche dans le domaine photographique, de promouvoir la création artistique et de favoriser l’interaction entre artistes, commissaires d’exposition, universitaires et professionnels.

Le SIP propose, pour la première fois, une exposition dans ces murs qui permettra au public de découvrir quelques exemples du très riche fond photographique collecté par Shalom Sphilman. « Luma, la photographie moderne dans la 1ère moitié du XXème siècle » se propose de mettre en lumière le concept de « New Vision » comme un phénomène unique dans l’histoire moderne de la photographie d’avant-garde, qui a émergé simultanément dans différents centres à travers l’Europe, et plus tard aux États-Unis. « New Vision », c’est le lien entre l’avant-garde artistique et l’exploration des idées utopiques de la modernité et du progrès, c’est plus qu’un mouvement artistique : inspiré du titre d’un livre de Moholy-Nagy, artiste interdisciplinaire et professeur influent, « New Vision » renvoie à un certain état d’esprit, un monde idéologique, un engagement artistique pour l’expérimentation. L’axe majeur de l’exposition, c’est le traitement de la lumière ou « Luma », au cœur du processus photographique, la lumière qui permet la vision ou au contraire qui aveugle, qui accentue les couleurs et les perspectives par le biais du clair-obscur, qui intensifie l’expressivité d’une image ou transmet un sentiment de mystère.

 

 

Article   0 Commentaire

S'inscrire à la newsletter AshdodCafé.com

S'inscrire
Mairie Ashdod
Mairie Ashdod Culture
Cal Auto
ColisExpat
Immobilier Low Cost

Fil d’info 24h/24h en direct d’Israël