28 Mai 2012 – Juif.org

Les africains infiltrés illégalement en Israël représentent environ 25 pour cent de la population des quartiers de Tel Aviv où ils séjournent, selon des statistiques officielles de la ville de Tel Aviv. A Eilat, les infiltrés illégaux représentent 10 pour cent de la population de toute la ville.

Les chiffres de Tel Aviv prennent en compte l’ensemble des quartiers du sud de la ville ainsi que d’une zone qui comprend la station centrale des autobus et des zones du nord, où il y a peu d’infiltrés.

Il y a environ 25 000 africains dans le sud de Tel Aviv, selon des statistiques compilées par l’autorité de la population, en coordination avec le centre de recherche de la Knesset. Elles ont été publiées la semaine dernière par le journal en hébreu Yedioth Ahronoth.

Des représentants de la ville ont déclaré que la population totale des zones concernées est d’un peu plus de 100 000, y compris des zones où il n’y a pratiquement pas de clandestins africains, ce qui signifie que les africains représentent 25% du total, avec des quartiers où ils sont bien plus nombreux encore. Pour toute la ville, les africains en situation illégale représentent environ 6% de la population totale.

A Eilat, le nombre estimé d’africains est de 5 000, soit plus de 10% de la population de la ville touristique qui compte 47 400 habitants. Les pourcentage total à Arad est de 2%, et d’1,5% à Ashkelon. Beaucoup d’entre eux traînent sur les places publiques, d’où un contact avec les résidents beaucoup plus grand que le laisse croire les statistiques.

Le nombre croissant de viols et de vols dans les lieux publics et sur les plages de Tel Aviv provoque la peur des résidents, qui ont appelé le gouvernement à prendre des mesures immédiates pour les expulser.

Des responsables de la ville de Tel Aviv ont déclaré que le nombre d’africains s’infiltrant illégalement en Israël ne cesse de croître pour se situer aujourd’hui entre 1500 à 2000 par mois.

Les maires israéliens appelés à limoger les clandestins, sous peine d’amende

Le ministre de l’Intérieur Eli Yishaï a l’intention d’imposer une amende personnelle aux maires des communes israéliennes employant des clandestins, contrairement à la loi.
M. Yishaï va demander début juin aux maires de limoger sous 30 jours ces clandestins sous peine de recevoir une amende.

Laisser un commentaire