Festival de Jazz de Tel AvivArticle Précédent
Israel : Indignations !!!Article Suivant

“Amis Africains, vous nous gâchez notre rêve !

Article   0 Commentaire
Espacement de ligne+- ATaille du texte+- Imprimer cet article
“Amis Africains, vous nous gâchez notre rêve !

La revue du parti ultraorthodoxe Shas a récemment publié une lettre ouverte adressée aux Soudanais et aux Erythréens « infiltrés » en Israël. Le message est simple : « Nous ne voulons pas vivre avec vous ! » Tout en se défendant de racisme, bien sûr.

La revue du Shas [parti politique israélien ultraorthodoxe] vient officiellement de rejoindre la lutte contre les clandestins menée par son président [et ministre de l’Intérieur israélien] Eli Yishaï. Yom LeYom, l’organe du parti ultraorthodoxe, a publié une lettre aux étrangers « qui s’infiltrent », qui se veut « une vraie conversation avec les vrais Soudanais, par affection et par souci des convenances ». Mais sa conclusion est la suivante : « Vous nous gâchez notre rêve. Mieux vaut que nos chemins se séparent. »

Le rabbin Moshe Shafir commence sa lettre sur un ton prétendument apaisant : « Chers Soudanais, nous vous aimons. Rien de ce que pourra vous faire un Juif ne peut être pire que les balles que l’on tire sur vous à la frontière égyptienne. »

Puis il explique pourquoi les deux populations ne peuvent pas vivre ensemble. « Une société [celle des immigrés] qui est en fait une bombe sociale à retardement, marquée par le vol, la violence, la sodomie et l’assimilation, qui s’accompagnent de la destruction de l’institution du mariage et de la juste cellule familiale – une telle société doit être tenue à l’écart et à distance, et le plus tôt sera le mieux. »

Selon cette lettre, le peuple juif est retourné sur sa terre après bien des années d’exil « pour concrétiser le potentiel positif de l’humanité (…). Vous avez montré que ça n’est pas ’votre truc’ ; c’est pourquoi il vaut mieux nous séparer en amis. (…) Vous nous gâchez notre rêve. (…) Peut-être nous avez-vous aidés à plusieurs égards, mais, dans les circonstances actuelles, ce n’est sans doute plus le cas. »

« Il n’y a là aucun racisme ni aucune autre doctrine raciale, se défend Moshe Shafir. Il s’agit des principes de vie en société entre êtres humains convenables. » Plus loin, il enfonce le clou : « Cela n’a rien à voir avec le racisme des nazis – grands dieux, non ! –, qui était tout le contraire : une société corrompue et meurtrière s’est débarrassée d’un peuple étranger et honnête qui ne lui faisait que du bien et compensait ses déséquilibres par la pureté de ses vertus. »

Le rabbin conclut son article en citant le célèbre discours de Martin Luther King, I Have a Dream : « Ecoutez, mes chers et tendres Soudanais. Aux Etats-Unis, le rêve de Martin Luther King est devenu réalité. Allez-y, mettez cela en pratique au Soudan et en Erythrée. Nous promettons de vous aider, nous serons même ravis de le faire, comme toujours. »

Parallèlement, le ministre de l’Intérieur Eli Yishaï rencontrait ce dimanche l’ambassadeur d’Erythrée en Israël, Tesfamariam Tekeste. Dans une déclaration, le ministre dit avoir demandé au diplomate de porter un message à son peuple : « Israël ne peut pas devenir une destination pour les Erythréens ni pour aucun clandestin qui, à l’avenir, pourra être placé en centre de détention. »

Les deux hommes ont également évoqué une coopération entre les deux pays pour le retour des clandestins « infiltrés » en Erythrée. Selon le ministère des Affaires étrangères et en vertu des obligations internationales d’Israël, il n’est pour l’heure pas possible de les renvoyer.

Kobi Nahshoni 

JForum.fr

Article   0 Commentaire

S'inscrire à la newsletter AshdodCafé.com

S'inscrire
Mairie Ashdod
Mairie Ashdod Culture
Cal Auto
ColisExpat
Immobilier Low Cost

Fil d’info 24h/24h en direct d’Israël