L’Ambassade de France et l’Institut français d’Israël ont le plaisir de vous annoncer :

Concert exceptionnel
Musique et Poésie du Désert

Yaïr Dalal

 Chante, accompagné de son oud, quelques-uns des plus beaux textes

de la poésie israélienne et française 

Avec la participation exceptionnelle de :

Meïr Wieseltier, Ronny Someck, Colette Leinman, Tal Nitzan, Amir Or, Guilad Meïri, Marlena Braester et Rafi Weichert 

Lundi 2 juillet à 20h30

Sur la terrasse de l’Institut français de Tel-Aviv 

Yaïr Dalal

Comme chaque année, l’Institut français reçoit les poètes israéliens les plus reconnus pour une soirée spéciale de lectures et de musique, sur le toit de l’Institut français de Tel Aviv. Le 2 juillet, la musique de Yaïr Dalal accompagnera les textes des poètes Meïr Wieseltier, Ronny Someck, Colette Leinman, Tal Nitzan, Amir Or, Guilad Meïri, Marlena Braester et Rafi Weichert qui participent à cette soirée exceptionnelle.

Yaïr Dalal est sans conteste un des musiciens ethniques les plus importants d’Israël et tient un rôle majeur sur la scène de la musique du monde. Sa musique issue des traditions irakiennes, juives et arabes s’inspire du désert et de ses habitants. Avec quelques-uns des poètes les plus prestigieux de la scène littéraire israélienne ils joueront une partition inédite. Et ce, pour notre plus grand plaisir !

Une soirée organisée par l’Institut français d’Israël, sur une idée originale de Marléna Braester, poétesse et traductrice, traductrice notamment des principaux poètes israéliens, en langues française et roumaine.

Biographies de Yaïr Dalal et des poètes

Yaïr Dalal, né en 1955, d’origine irakienne, est musicien, auteur compositeur et interprète, qui accompagne sa voix du oud et du violon. Ces dix dernières années, il signe une dizaine d’albums, inspirés de la diversité culturelle israélienne. Lauréat de nombreux prix en Israël, pour sa contribution à la musique de ce pays, il est également nommé aux Grammy Awards en 2000, pour sa participation à l’ensemble de Jordi Savall. Yaïr Dalal sera accompagné de ses musiciens :
Erez Mounch et Yotam Haïmovitch.

Amir Or, né à Tel-Aviv en 1956, est un poète et traducteur israélien dont les œuvres ont été publiées dans plus d’une quarantaine de langues. Auteur de plusieurs recueils de poésie, ses poèmes figurent dans nombre de revues littéraires et d’anthologies de poésie. Amir Or a reçu le Prix du Premier ministre, le prix Bernstein ainsi qu’une bourse Fulbright.

Meir Wieseltier, né en 1941, est un poète et traducteur israélien.

Il dirige le domaine poésie aux éditions Am Oved. Son dernier livre Merudim Vesonatot a été publié en 2009. Auteur d’une quinzaine de recueils, il est également traducteur de poésie anglaise, française et russe. Wieseltier enseigne la poésie à l’Université de Haïfa.

Rafi Weichert, né en 1964 est traducteur, poète, essayiste et professeur de littérature à l’Université de Haïfa. Spécialiste de la poésie de langue polonaise, il a déjà permis la publication d’une dizaine de recueils traduits en hébreu dont la traduction de la poètesse polonaise Wislawa Szymborska, Prix Nobel de littérature en 1996.

Tal Nitzan, poétesse et traductrice israélienne, a publié à ce jour trois recueils de poèmes, Domestica (2002), Soirée Ordinaire (2006) et Café Soleil Bleu (2007). Elle a remporté de nombreux prix, dont le Prix de traduction du Ministère de la Culture israélien, le Prix de la Société des artistes et écrivains et très récemment le prestigieux Prix Tchernikhovsky pour l’ensemble de son œuvre.

Guilad Meiri est né en 1965 à Jérusalem. Auteur de sept ouvrages dont trois recueils de poésie. Il soutient son doctorat en littérature hébraïque à l’Université de Tel-Aviv consacré à la poésie de David Avidan. Meiri est aussi le directeur de la « Poésie place » et rédacteur en chef de la revue « Ketovet ». En 2008, il reçoit le Prix du Premier Ministre pour l’ensemble de son œuvre.

Marléna Braester – poète d’expression française, traductrice, linguiste. Née en Roumanie, vit en Israël depuis 1980. Elle a publié en France sept recueils de poésie. Présidente de L’Association des Ecrivains Israéliens de Langue Française et rédactrice en chef de la revue ContinuumRevue de l’Association. Prix « Ilarie Voronca » en 2001 pour le volume Oublier en avant (Rodez, France). Chevalier dans l’ordre des Palmes Académiques pour services rendus à la culture française (2003).

Ronny Someck né à Bagdad en 1951, il émigre en Israël encore enfant. Auteur d’une dizaine de recueils de poésie, et deux livres pour enfants avec sa fille Shirly. Ses poèmes sont traduits dans une quarantaine de langues. Son œuvre est couronnée de nombreux prix dont le Prix du Premier Ministre en 1989 et en 2000 et le Prix Yéhouda Amichaï pour la poésie hébraïque en 2004.

Colette Leinman, artiste peintre, a publié deux recueils de poésie. Elle participe au projet international « Artistes messagers de la paix ». Ses œuvres se trouvent dans des collections publiques (Musée d’Israël, Jérusalem, etc.) et dans de nombreuses collections privées. Membre de l’Association des Ecrivains Israéliens de Langue Française.

Informations pratiques : 

Musique et Poésie du Désert

Les poètes israéliens accompagnés par la musique de Yaïr Dalal 

Lundi 2 juillet à 20h30 – Terrasse de l’Institut français de Tel Aviv Rothschild 7

 Réservation obligatoire : 03-796 80 02/03/05

Ou par mail : s.quelin@ambfr-il.org

Entrée : 80 NIS / Etudiants IFTA : 50 NIS

 Soirée en français et en hébreu



 

Laisser un commentaire