Pour son inauguration, le parc « Ashdod Yam » a fait le plein !

Toutes les places assises se sont vendues en l’espace d’un clin d’oeil sur la page Facebook du Mishkan.  Il ne restait que des places debout sur la pelouse à vendre hier soir avant le spectacle.

La soirée a été officiellement ouverte par le D.  Yehiel Lasry, maire d’Ashdod  sous les applaudissements de l’auditoire a qui il a déclaré : « Ashdod est a présent inscrite sur la carte des villes culturelles israélienne » .
Il a rappelé avoir alloué les budgets nécessaires pour la création du Parc « Ashdod Yam », soit environ 70 millions de shékels, expliquant que l’ amphithéâtre n’est qu’une partie du parc, et que dans quelques mois l’ensemble des installations seront terminées, dont un lac avec des jets d’eau rappelant ceux de Barcelone.

Immédiatement après l’intervention du maire, le public est entré dans le vif du sujet avec l’entrée en scène de l’artiste et de ses musiciens transformant ce lieu en « une scène de dimension nationale ». Chanson après chanson, mélodie après mélodie, Shlomo Artzi a fasciné le public qui a dansé et chanté tout au long du spectacle. On pouvait voir des gens dans les balcons voisins qui semblaient très satisfaits, ainsi que de nombreuses personnes assises à l’extérieur du parc juste là pour apprécier la musique.

 

Shlomo Artzi, comme lui seul peut le faire, a fait chanter l’auditoire, comme il a su le faire 30 ans auparavant quand il était  venu donner une représentation à Ashdod et quelques-uns de ceux présents jadis étaient là ce soir. « Où étiez-vous donc,» a-t-il demandé à la foule qui l’a acclamée et applaudie non-stop ?

 

Pour ceux qui ne le connaissait pas avant ce soir, Shlomo Artzi ( שלמה ארצי) est un chanteur et compositeur israélien. Né en Israël, le 26 novembre 1949, il est l’un des plus grands chanteurs en Israël, et a vendu plusieurs millions d’albums.

Photos Ashdodnet et wikipedia

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.