Août 2012 a réservé ses bonnes surprises en matière d’immobilier : le record des prêts hypothécaires et une activité soutenue dans certaines villes. Détails.

Tel Aviv et Jérusalem : Sous le feu des projecteurs

Si Tel Aviv a eu son lot d’achats en particulier en provenance de l’étranger, selon Alice Friedland, qui travaille pour Remax Vision à Jérusalem, août a connu une activité très vivante parmi ceux qui cherchaient un nouveau logement pour commencer l’année scolaire. Selon l’agence Anglo-Saxon, même son de cloche, la a connu un mouvement populaire d’achats d’appartements à des prix allant de 1,3 à 1,8 millions de shekels, principalement sur le marché immobilier de seconde main, dans le quartier Rehavia, et dans le centre-ville, touché par les résidents étrangers, comme à Tel Aviv.

Jérusalem : Le marché immobilier de luxe se porte bien

Les résidents étrangers en provenance des États-Unis restent les plus importants à Jérusalem. Profitant d’un taux de change avantageux, le marché du luxe a connu un bon niveau d’activité avec des ventes de penthouses, et des promotions attirantes avec une longue période de baisse des prix. Bien que le mois d’août pousse à la montée des prix, de bonnes affaires ont été conclues sur le marché immobilier du luxe, avec des économies de 5 à 10% sur des appartements vendus à 1.5 voire à 2 millions de shékels  Par ailleurs, Givataim et Ramat Gan, qui bénéficient de ceux qui veulent garder un peu de distance par rapport à Tel-Aviv, ont connu un regain de l’activité. Selon Remax, :  » 14 transactions [ont été fermées] dans une variété de prix allant de un million de shékels à 2,7 millions. Une augmentation significative de la quantité de transactions en Août à plus de 2 millions. »

Netanya : Stagnation des prix

A Netanya, le blocage des prix s’est poursuivi. Le marché « souffre » en effet d’une augmentation du nombre de mises en chantier dans la partie ouest de la ville. Les données continuent d’indiquer une stagnation des prix, même après un hiver rigoureux et très calme. Amiram Gottfried, d’Anglo-Saxon, affirme que la plupart des accords signés au mois d’août étaient de relativement bon marché. Parmi les transactions qui ont été signées pour acheter des appartements de plus de 2 millions de shékels  se trouvaient celles de nombreux acheteurs qui ont patienté pendant une longue période et qui ont décidé seulement au mois d’août de franchir le pas et de finaliser leur achat immobilier.

http://www.credit-israel.com

 

Laisser un commentaire