Ce bâtiment de neuf étages est connu sous le nom de « La maison folle ». Elle détonne dans le paysage urbain de Tel Aviv. Cela ressemble à du Gaudi mâtinė à de l’Art nouveau façon Guimard. La façade ouest face à la mer, la plus connue avec ses volutes blanches et sa tourelle est en fait la face arrière du bâtiment. La façade où se trouve l’entrée du bâtiment est différente avec un jardin vertical, une ambiance végétale avec des arabesques et des fresques.

Le bâtiment à été construit entre 1982 et 1985. L’architecte franco-syrien Léon Gaignebet a dû faire face à bon nombre de tracasseries bureaucratiques. Son travail a été très critiqué. Trente ans plus tard, cette maison fait partie intégrante de Tel Aviv. Léon Gaignebet s’est élevé contre ce qu’il appelle « la dictature du Bauhaus » à Tel Aviv qui, d’après lui, a muselé la créativité des architectes de la ville.

À noter, côté mer, les entrepreneurs ont offert à la ville un banc qui reprend le motif blanc et en volutes.

http://kefisrael.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.