Pose de la première pierre de l’hôpital public « Assuta » ce 8 novembre 2012 en présence du Premier ministre  Benjamin Netanyahu, du ministre des Finances Yuval Steinitz, du ministre adjoint de la Santé  Jacob Litzman, du maire d’Ashdod le Dr Yehiel Lasry et de nombreuses autres personnalités.
Il est prévu que cet hôpital voit le jour dans 5 ans avec l’ouverture d’un service d’urgence a très court terme.

court métrage produit par Media Center Asdtd 054-4867043 Zvmai et producteur:.. DavidBen-Zino, photographe: yair Savage, rédacteur en chef: Moti Averbuch

 

L’hôpital public d’Ashdod sera construit sous l’égide des Centres Médicaux d’Assuta pour un coût de 650 millions de shekels. Doté de défenses anti-missiles, l’hôpital répondra aux normes  les plus rigoureuses du « Pikoud Ha’Oref » (Commandement du Front Intérieur), dont les normes de sécurité et autres. L’hôpital sera entièrement opérationnel dans moins de 5 ans.

Le Président d’Assuta, le Professeur Shouki Shemer a annoncé que l’hôpital sera en mesure, dans un premier temps, d’ouvrir un service d’Urgences (Miyoun), de médecine interne, de cathétérisme et autres dans un délai d’un an.

L’économie d’eau et d’énergie, l’absence d’exposition à des agents cancérigènes, le recyclage de matériaux, la construction « verte » et l’utilisation d’eau recyclée pour l’irrigation font partie des caractéristiques uniques du premier hôpital écologique du pays qui desservira plus de 300,000 habitants d’Ashdod et de ses environs.

Les habitants d’Ashdod qui devaient jusque-là quitter la ville afin de recevoir des soins médicaux, disposeront dans un proche avenir d’Urgences, de salles d’opérations, de services de maternité, cardiologie, orthopédie, pédiatrie et autres. La construction de l’hôpital fournira plus d’un millier d’emplois aux habitants de la région, médecins, infirmières et personnel médical, hospitalier et administratif.

Le Professeur Shuki Shemer souligne que le projet Assuta – Ashdod concrétise la vision d’une santé publique privilégiant la communauté en offrant un modèle médical unique en son genre. Ainsi, le médecin de famille  accueillera son patient à l’hôpital, en cas de besoin, créant ainsi une continuité des soins et évitant de doubles emplois thérapeutiques. Tous les  habitants d’Ashdod et de ses environs, sans exception, bénéficieront ainsi de services de santé équitables pour les assurés de toutes les caisses-maladie ».

Afin de préserver la vie privée des patients et de prévenir les infections nosocomiales, 60% des salles d’hospitalisation seront équipées d’un seul lit, propulsant  ainsi l’hôpital d’Ashdod au premier rang des hôpitaux disposant de salles à lit unique. « L’hôpital d’Ashdod a été soigneusement planifié et vous ne verrez jamais un lit dans le couloir », ajoute le P.D.G. d’Assouta-Ashdod, Rachel Smoueli. « La dignité du patient et l’écoute de ses besoins et de ceux de sa famille sont pour nous la priorité absolue d’un hôpital qui a une âme ».

Laisser un commentaire