Vous comptez acheter un bien existant ? Vous vous y voyez déjà couler des jours heureux : le quartier, le voisinage, sa disposition, sa luminosité …
Mais, avez-vous eu l’œil (et le bon) partout ? C’est un investissement important : un contrôle technique s’impose !  ce contrôle technique vous permettra d’être sûr de la qualité de l’appartement

Voici quelques exemples de points importants à contrôler :

  • L’eau : détection de fuite dans les sanitaires, contrôle de la pression de chaque point d’eau (épargnez-vous une douche froide ou réduite à quelques gouttes),
  • Détection d’infiltration aux plafonds : soyez à l’affut de toutes traces jaunâtres qui sont des signes infaillibles. Elles sont en effet difficiles à camoufler par de la peinture. Ces tâches mettent en évidence des traces de fuite d’eau ancienne ou actuelle en provenance du toit ou du voisin.
  • Détection d’humidité sur les murs : en examinant les parois  des pièces d’eau (cuisine, mi’hpesset shirout, salle de bain …) à la recherche de  tâches noires (champignons) ou de cloques. Cette humidité provient souvent d’une mauvaise ventilation. Il faudra donc installer un extracteur d’air (venta)
  • Electricité : la puissance électrique est-elle compatible avec vos besoins (gare aux plombs qui sautent vendredi midi quand four, machine à laver et micro-onde fonctionnent ensemble … (Ah! Devoir se faire inviter à 6 pour Chabat à la dernière minute !).. Les anciens compteurs hors normes (de 25 ampères) devront être changés, car insuffisants pour la puissance nécessaire aujourd’hui (besoins des mazgan, lave vaisselle, sèche linge).
  • Chaleur: état et ancienneté de la chaudière, du doud hashmal et shemesh, des radiateurs, du mazgan…Vérifier leurs fonctionnements lors de la visite. Le remplacement de n’importe lequel coute plusieurs milliers de shekels
  • Cuisine : ouvrez les portes du meuble sous-évier, vous pourrez ainsi constater s’il y a de mauvaises odeurs d’humidité. Ce sont des signes qui ne trompent pas: vous êtes en présence d’un problème lié à l’évier, au robinet ou à l’évacuation du siphon !
  • Enquête voisinage :  n’oubliez pas de faire une petite enquête auprès des voisins pour savoir s’il y a eu des dégâts sur l’appartement (fuite, incendie, dégâts divers) dans les mois précédents votre visite. Ce genre de dégâts peut occasionner des vices cachés auxquels vous aurez à faire face plus tard
  • Notre conseil malin : Pendant la négociation du contrat, il est donc judicieux de demander aux vendeurs de s’engager à réparer tous les problèmes constatés (notez chaque point dans le contrat), ou de déduire du prix de vente le montant estimé des travaux.

Vous n’êtes pas expérimenté ? Faites vous conseiller par un expert technique ! Rares sont les biens sans problèmes techniques.

Un contrôle technique, rigoureux et systématique, fait par un professionnel pourra garantir votre investissement et vous faire économiser quelques milliers de Shekalim.
Et quelle tranquillité de ne pas risquer de découvrir tous ces problèmes après acquisition !

http://www.lbirenovation.com

Laisser un commentaire