En novembre dernier, Tsahal, le Shin Beth et la police israélienne ont arrêté les membres de la cellule terroriste basée à Ramallah affiliée au Hamas et au Jihad islamique responsable de l’attentat du bus à Tel Aviv le 21 novembre dernier. 26 civils israéliens avaient été blessés dans l’attaque. Le Shin Beth révèle des éléments d’enquête.

Attentat du bus à Tel Aviv, 21 novembre 2012

Cette cellule terroriste préparait d’autres attaques mais la réactivité des forces de sécurité israéliennes dans les heures qui ont suivi l’attentat ont permis de déjouer ces plans à temps.

• Ahmed Salah Ahmed Musa, né en 1987, est l’un des premiers suspects à avoir avoué son implication dans l’attaque. Il s’agit d’un agent du Hamas résident de Beit Liqya. Musa, qui dirige la cellule terroriste, avait été emprisonné entre 2005 et 2006 pour son implication dans des attaques contre Israël. Il était cette fois chargé de collecter les renseignements, de recruter le terroriste qui a placé et activé l’engin explosif et de lui fournir les armes nécessaires.

• Muhammad Abed Al Jfar Nasser Mfarja, né en 1994, habitait à Beit Liqya depuis septembre 2012 et était citoyen israélien. Muhammad avait été recruté pour les activités du Hamas par Musa. C’est lui qui a placé la bombe dans l’autobus de Tel Aviv en utilisant comme couverture sa carte d’identité israélienne.

• Fuad Rabach Sucry Azai, né en 1985, est également originaire de Beit Liqya et est affilié au Jihad islamique. Il a été plusieurs fois arrêté pour son implication dans des activités terroristes et pour avoir mis en place une cellule terroriste dans laquelle Musa était également actif. Azai a fourni à Musa un pistolet et des munitions utilisés dans l’attaque terroriste de novembre dernier.

• Muhammad Mahpod Said Damara, né en 1987, est originaire de Nabani, au nord de Ramallah. Affilié au Hamas, il a joué un rôle important dans le recrutement de terroristes pour l’attentat. Au cours des interrogatoires, Damara a reconnu avoir été en possession d’un fusil qui devait être utilisé dans l’attentat.

Les interrogatoires menés par le Shin Beth avec Musa ont mis en évidence sa responsabilité dans la recherche de renseignements concernant la production et la fabrication de bombes et les méthodes d’activation d’engins explosifs à distance notamment par téléphone portable. Musa a reconnu avoir conduit une série de tests sur des explosifs. Il s’était procuré des armes, notamment un pistolet fourni par Fuad Azai.

Musa a avoué avoir intensifié ses efforts pour mettre en œuvre son attaque terroriste pendant Pilier de Défense. La cellule terroriste a concentré ses efforts sur Tel Aviv en pensant utiliser la nationalité israélienne de Mfarja pour faciliter son accès à la ville.

Après avoir choisi le lieu de l’attaque, Musa a supervisé la fabrication de la bombe. L’enquête a également permis de mettre en évidence les autres attaques que la cellule terroriste préparait contre des soldats à différents endroits, incluant notamment des fusillades. Des renseignements précis avaient déjà été collectés en vue de ces attentats.

Les terroristes arrêtés planifiaient aussi des tentatives de meurtres sur des représentants du gouvernement et des maires israéliens. Musa avait essayé de recruter des étudiants de l’université de Birzeit (Amman, Jordanie) pour perpétrer ces attaques. Il avait également demandé à Fuad Azai de servir de kamikaze.

Les membres de la cellule terroriste prévoyaient de louer un appartement à Tel Aviv après l’attaque du bus pour continuer à mettre en place leurs plans d’attaques mais ont été arrêtés avant.

Le 19 décembre, la ville de Tel Aviv a déposé une plainte devant la cour de justice de Tel Aviv contre Muhammad Mfarja pour assistance à l’ennemi, tentatives de meurtres (au cours de dizaines d’incidents), planification de crimes, attentats à la bombe ayant causé des dommages importants et implication dans des organisations illégales. D’autres chefs d’accusation seront prochainement déposés contre les terroristes de la cellule.

Ces incidents montrent les efforts perpétuels du Hamas et des autres organisations terroristes pour poursuivre et promouvoir leurs activités terroristes à l’intérieur du territoire israélien.

Laisser un commentaire