Le parti Habayit Hayehoudi deviendrait le troisième plus grand parti à la Knesset !

bennett-naftali

Un sondage mené par l’institut Dahaf a montré que le parti obtiendrait 12 sièges dans les prochaines élections à la Knesset, le plaçant ainsi juste derrière Likoud-Beytenu, avec 35 sièges.

Le sondage a révélé que le bond de Habayit Hayehoudi se fera au détriment de l’alliance Likoud-Yisrael Beytenu et du parti religieux Shas, qui devrait recevoir 11 sièges. Dans l’ensemble, le bloc de droite dirigé par Netanyahou compterait 67 mandats au total, contre 53 pour les partis de centre-gauche et arabe.

Par ailleurs, le sondage a également révélé que les deux tiers des partisans de Habayit Hayehoudi ont moins de 40 ans et qu’un tiers d’entre eux s’identifient comme laïcs ou traditionalistes.

Par rapport à ses rivaux, le CV politique de Bennett est plutôt mince. Il comprend un peu plus d’un séjour de deux ans en tant que chef de cabinet de Netanyahou  quand Netanyahou était dans l’opposition, et deux ans à la tête du Conseil des implantations juives.

« Le nouvel espoir du sionisme religieux »

Natif de Haïfa et fils d’immigrants américains, Bennett a été salué par certains à droite, comme « le nouvel espoir du sionisme religieux» et comme l’une des « personnalités les plus fascinantes à avoir récemment lancé son nom dans l’arène politique ».

Après avoir servi dans une unité d’élite à l’armée, Bennett a co-fondé Cyota, une start-up assurant la sécurité en ligne et fournissant des logiciels anti-fraude. Six ans plus tard, il a vendu l’entreprise pour 145 millions de dollars, ce qui, selon ses partisans, le rendrait moins disposé à la corruption.

Mais le plus important reste sans doute le plan réaliste de Bennett pour régler le conflit israélo-palestinien:l’annexion des parties de la « Cisjordanie » qui sont actuellement entièrement contrôlés par Israël – les zones appelées zone C, qui couvrent environ 60% du territoire de la Cisjordanie et qui est le foyer de 4% de la population palestinienne.

« Le seul plan qui peut être mis en œuvre demain est celui qui évoque l’application de la souveraineté et de la loi d’Israël sur la zone C et l’offre de citoyenneté aux 48.000 arabes qui y vivent « , expliquait Bennett cet été. «Quand j’ai annoncé ce plan, j’ai été violemment attaqué – par Shalom Arshav, Yair Lapid et le parti travailliste, mais aussi par les politiciens de droite – Ce qui signifie que je suis sur quelque chose« .

Bennett a grandi dans une famille laïque mais est devenu religieux après avoir participé, jeune, à un camp d’été Chabad Lubavitch. Il a servi dans l’unité d’élite de l’armée Sayeret Matkal, où il continue à servir en tant que réserviste, avec le grade de major.

http://meteormagazine.co.il

Laisser un commentaire