Representants commerciaux francophones dans le domaine financierArticle Précédent
Michel Boujenah fait carton plein à Tel-Aviv !Article Suivant

Deux ans depuis le massacre à Itamar !

Article   0 Commentaire
Espacement de ligne+- ATaille du texte+- Imprimer cet article
Deux ans depuis le massacre à Itamar !

Il y a deux ans, cinq membres de la famille Fogel sont assassinés par des terroristes qui ont infiltré la communauté d’Itamar en Judée Samarie. Les coupables – Amjad et Hakim Awad – ont été jugés à perpétuité à cinq reprises par la cour militaire israélienne. L’attentat fut un énorme choc pour la société israélienne et un coup dur pour Tsahal. Aujourd’hui, nous commémorons la mémoire des victimes.

Le 11 mars 2011, Amjad et Hakim Awad infiltrent le village d’Itamar vers 20h30 en sautant par dessus la clôture du village. Ils circulent dans le village afin de trouver cibles pour leur attaques et décident d’entrer dans une maison qui s’avère être vide. Ils y trouvent un fusil d’assaut M-16 et des munitions. Ils repèrent ensuite une autre maison où famille et amis fêtent la sortie de chabbat. C’est la maison de la famille Fogel. Les terroristes attendent que les invités sortent et que la famille s’endorme. Les terroristes entrent dans la maison dont la porte était restée ouverte. Amjad poignarde et tue Yoav, 11 ans. Hakim le rejoint par la suite et ils tuent Elad, 4 ans, en le poignardant et l’étouffant.

 

Ils se dirigent ensuite vers la chambre des parents. Amjad lutte avec le père de la famille, Udi, avant de le poignarder à son tour à la nuque et au dos. La mère, Ruth, tente de se défendre mais subit le même destin et est tué par un tir de balle à bout portant. Le tir n’est pas entendue par les voisins à cause de la tempête qui règne à l’extérieur. Après avoir entendu la voix d’Adass, nouveau-né de 3 mois, les terroristes poignardent et tuent le bébé. Ils ne remarquent pas deux autres enfants, de 8 et 2 ans, qui dorment dans une autre chambre.

En quittant la maison, ils ferment la porte à clé et s’échappent du village par le même lieu où ils y étaient entrés. Vers minuit, Tamar, la fille ainée de la famille, rentre chez elle et découvre la tragédie. Un des voisins appelle à l’aide mais l’équipe de sauvetage arrive trop tard.

Peu après, les forces de Tsahal et la police d’Israël sont déployés sur le terrain pour traquer les terroristes. Vers 3h30, les pisteurs repèrent des traces les menant à El Awarta, un village arabe aux alentours d’Itamar. Suite aux enquêtes conjointes de Tsahal et du Shin Beth (l’Agence de sécurité israélienne), les terroristes sont arrêtés un peu plus d’un mois après l’attentat.

En ce jour, nos cœurs sont avec Tamar, Roi et Yishai Fogel dont les parents, frères et sœurs ont été si cruellement enlevés d’eux. L’armée de défense israélienne continuera à protéger ses citoyens et agir contre ceux qui cherchent à les nuire.

Article   0 Commentaire

S'inscrire à la newsletter AshdodCafé.com

S'inscrire
Mairie Ashdod
Joseph Sitruk Avocat
Bella Ligna
Mairie Ashdod Culture
Cal Auto
Immobilier Low Cost

Fil d’info 24h/24h en direct d’Israël