Edito de l’éditon 169
La fête de Pessah est l’une des fêtes les plus importantes dans la religion juive, par sa préparation, sa durée et son influence sur le reste de l’année. Elle commémore la sortie d’Égypte, la naissance d’Israël en tant que peuple, et plus généralement, elle est la fête de la liberté et de la fin de l’asservissement de l’homme par l’homme. Nous apprenons de nos sages, et d’après la Hagada, que chaque Juif a le devoir de se considérer comme s’il était sorti lui-même d’Égypte. Pessah dure 7 jours en Israël du 15 au 21 Nissan. Pendant toute la durée de la fête on consomme des matsot, faites de pâte non levée, en souvenir du pain non levé emporté par les Hébreux à la sortie d’Égypte. Durant la fête de Pessah, toute pâte levée « Hamets » est interdite, il nous est même interdit d’en posséder. La dernière plaie d’Égypte était la mort de tous les premiers nés mâles. Seuls les Juifs qui avaient tracé une marque sur le linteau de leur porte avec le sang des agneaux égorgés, étaient épargnés. La veille de Pessah le jeûne des premiers nés mâles vient rappeler cet épisode. La chasse au « hamets ». Tous les produits à base de l’une des cinq céréales : blé, orge, avoine, épeautre et seigle, qui subissent un processus de fermentation, sont interdits à la consommation. Dans toutes nos maisons, la fête de Pessah donne lieu à un grand nettoyage et à une grande chasse au hamets. Il doit être consommé, donné, détruit ou vendu. La veille de Pessah, toute la famille recherche les dernières miettes éventuelles de hamets.
Pessah Cacher ve Sameah à tous !!!
Charles Benguigui
news169

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.