Netanyahou lance la construction de 150.000 logements à prix réduits à travers tout Israël.Article Précédent
Changement d'horaire : c'est cette semaine !Article Suivant

Vente du Hamèts et bdikat hamets !

Article   0 Commentaire
Espacement de ligne+- ATaille du texte+- Imprimer cet article
Vente du Hamèts et bdikat hamets !

Vente du Hamèts :

Lois concernant la vente du Hamèts pour Pessa’h
Du ‘Hamèts ayant appartenu à un Juif et n’ayant pas été vendu avant Pessa’h est interdit même après Pessa’h. En conséquence, on ne se servira pas chez un commerçant juif n’ayant pas procédé à la vente de son ‘Hamèts avant Pessa’h, et ce, jusqu’à renouvellement de son stock.

hamets

Ce que vous devez savoir avant de vendre votre H’amets au Rav :
N’attendez pas la dernière minute pour remplir le document de vente de Hamèts adressez-vous au Rav de votre communauté ce contrat doit déjà vous attendre remplissez-le dès maintenant même si vous avez encore du Hamèts à la maison.
Il faut rassembler toutes les denrées ‘Hamèts dans une pièce, un local, une cave ou un placard (fermés à clef) ou avec un adhésif. Ces endroits sont « vendus » au non-Juifs acquéreurs du ‘Hamèts.

II faut prendre soin de soustraire la vaisselle qui ne peut être incluse dans la vente et si l’on vend la vaisselle au non juif ? il faudra la retremper au Mikvé c’est pour cela que l’on ne vend pas la vaisselle afin que le non juif ne devienne le propriétaire de notre vaisselle. Il faut vendre le Hamèts qui se trouve dans les ustensiles mais pas la vaisselle afin de ne pas rencontrer des problèmes de Tévilat Kélim voir la note.

Une pièce où vous n’entrez pas pendant tout Pessa’h peut être dispensée de la « Bedika » si elle est incluse dans la « vente du ‘Hamèts « .
C’est le chef de famille propriétaire légal du ‘Hamèts qui doit signer le « Pouvoir » ou à défaut le propriétaire légal du ‘Hamèts nommera un émissaire qui signera pour lui.
Les « pouvoirs « doivent être remis au Rav au plus tard le lundi 25 mars 2013 avant 10h AM (n’attendez pas le dernier moment) !!!!.

Dans la mesure où il est interdit de posséder du ‘Hamèts à Pessa’h il est nécessaire le matin du lundi 25 mars 2013 avant 9h00 de le vendre à un non-Juif par l’intermédiaire d’un Rav qui au nom de tous ceux qui lui en délèguent le pouvoir, vend le ‘Hamèts à un non-Juif, et à l’issue de Péssa’h vous retrouverez la jouissance du ’Hamèts.

Si vous ne pouvez pas vous déplacer alors en cas de force majeure la vente sera valable par téléphone ou fax ou email.

Bédikat  Hamèts :

Il faudra faire la Mitsva de Bédika H’amets le dimanche 24 mars 2013 immédiatement après la sortie des étoiles après avoir prié Arvit, si possible. Par conséquent, on priera Arvit plus tôt pour pouvoir commencer la Bédika à temps.

En cas de force majeure, on peut faire la vérification avec Bérakha toute la nuit.
La coutume, le Minhag est de placer 10 morceaux de pain enveloppés de papier dans différents endroits de la maison (il est préférable que les morceaux soient moins importants qu’un kazayit (27g)). Il est également suggéré de noter les endroits où les morceaux ont été cachés au cas où l’on aurait du mal à les retrouver.

Il est préférable d’accomplir la Mitsva de Bédikat Hamèts soi-même mais il est permis de désigner des personnes pour faire la Bédika par contre ces personnes devront être présentes au moment de la Bérakha du propriétaire. Si le propriétaire pour une raison quelconque ne participe pas à la Bédika son représentant (Shalia’h) fera la Bérakha.

La Bédika se fera à la lumière d’une bougie ou d’une pile électrique (là où il pourrait y avoir un danger de feu ex : en dessous des lits, la voiture …) et non de celle d’une torche (ex: bougie de Havdala)

Si vous passez Péssa’h en dehors de chez vous, alors le soir, la veille de votre départ, vous devez faire la Bédika de votre maison.

La Bédika doit se faire de façon méticuleuse et non de façon superficielle c.à.d. dans les coins des chambres en dessous des lits dans les placards etc… Il faudra faire attention aux cartables des enfants, les balcons, les jardins, la voiture etc. n’oubliez pas les boissons alcoolisées et de vider l’aspirateur et de changer le filtre du lave-vaisselle.

On récitera la Bérakha suivante avant de commencer la Bédika :

ברוך אתה ה’ אלוקינו מלך העולם אשר קדשנו במצותיו וצונו על ביעור חמץ
« Baroukh ata « Ado – nay » Eloh-énou Mélèkh Haolam acher kidéchanou bémitzvotav vétsivanou al biour Hamèts  »

Si quelqu’un a oublié de réciter la Bérakha avant de commencer la Bédika il pourra la faire tant qu’il n’a pas terminé la Bédika, si par contre, il s’en rappelle à la fin, il fera alors la Bérakha le lendemain matin au moment de brûler le Hamèts.

Puis après la « Bédika » dire la formule suivante dans la langue que l’on comprend l’on récitera 3 fois de suite :

כל חמירא דאיכא ברשותי דלא חזיתיה ודלא ביערתיה ליבטיל ולהוי (הפקר) כעפרא דארעא
Kol h’amira dé-ika birchouti déla héazité oudéla bi’arté, livtil véléhévé (hefker) ké’afra déar’a.

Il est impératif de comprendre cette formule, et en voici donc sa traduction :
Tout H’amets qui est en ma possession, que je n’ai pas vu ou que je n’ai pas encore détruit, qu’il soit considéré (et annulé) comme la poussière de la terre.

D’après certains décisionnaires, on ajoutera le mot Hefker avant Kéafra Déara la 3ème fois.

Cette déclaration ne comprend pas le Hamèts qu’on a réservé pour le repas du soir et du lendemain.

Destruction du ‘Hamèts :

Lundi 25 mars 2013, le matin avant 10h, on détruira le ‘Hamèts restant, après avoir brûlé le « Hamèts  » on récite 3 fois le Bitoul. Voici la formule :

כל חמירא דאיכא ברשותי דחזיתיה ודלא חזיתיה דביערתיה ודלא ביערתיה ליבטיל ולהוי (הפקר) כעפרא דארעא
Kal ‘hamira véhamia déika birchouti dé’hazité oudéla ‘hazité débiarté ou déla biarté livtil véléhévé (efker) kéafra déareâ

« Tout levain et tout Hamèts qui se trouve encore en ma possession que je l’ai vu ou que je l’ai pas vu que je l’ai fait disparaître ou pas, qu’il soit considéré nul et comme la poussière de la terre ».
On ajoutera le mot Hefker avant Kéafra Déara la 3ème fois.

Comment détruit-on le H’amets ? :

a) On le brûle ou
b) on l’émiette au vent en miettes très fines,
c) ou bien on le jette à la mer,
d) mais l’usage est de le brûler.
e) Si un H’amets a été jeté à la décharge publique (avant l’heure d’interdiction du H’ametz), il n’est pas nécessaire selon la Halakha, de le brûler.

Références : Toutes les Halakhot de Péssa’h sont tirées du livre de Hazon Ovadia de Rav Obadia Yossef Chlita et de Yalkout Yossef.

Rav Chlomo Atlan

Article   0 Commentaire

S'inscrire à la newsletter AshdodCafé.com

S'inscrire
Mairie Ashdod
Joseph Sitruk Avocat
Bella Ligna
Mairie Ashdod Culture
Cal Auto
Immobilier Low Cost
Mishkan Ashdod Culture

Fil d’info 24h/24h en direct d’Israël