Les conseils avisés de Véronique : le partage !Article Précédent
L'optimisation de la tresorerie : une prioriteArticle Suivant

Tirs d’obus dans le Nord : le Corps d’Artillerie s’entraîne !

Article   0 Commentaire
Espacement de ligne+- ATaille du texte+- Imprimer cet article
Tirs d’obus dans le Nord : le Corps d’Artillerie s’entraîne !

Hier matin, le bruit des canons a brisé le silence du plateau du Golan. En effet, un bataillon du Corps d’Artillerie s’entraîne depuis plusieurs jours dans les hauteurs du Golan. Le bataillon s’entraîne et se prépare à toute confrontation future dans la région nord d’Israël.

Le commandant du bataillon, le lieutenant-colonel Tsahi Goldring raconte : “Cet exercice simule un combat aux frontières lorsque nous devons soudainement changer de position et parcourir de longues distances”. Lors de l’exercice, les soldats doivent effectuer des tirs d’obus, sécuriser des espaces terrestres et faire face à des tirs de roquettes et missiles antitanks. Cet exercice conclut trois mois et demi d’entraînement intensifs. “Notre but est d’augmenter notre niveau de préparation et être prêt le jour où nous recevrons l’ordre.”

tsahal-artillerie-4-640x426

Depuis quelques jours, les soldats mangent et dorment dans leurs canons automoteurs et leur motivation reste au sommet. Ils s’entraînent à toutes les tâches requises : conduite, entretien du canon, chargement des obus et, bien entendu, tirs. La précision des tirs est telle que pour un obus qui parcourt 30 km, les soldats sont prêt à débattre et parier si celui-ci touchera la cible quelques mètres à sa gauche ou à sa droite.

tsahal-artillerie-1

La partie la plus intense pour les soldats est l’entrainement du tir direct. “Au lieu d’utiliser un parcours balistique où le canon vise vers le haut, les canons visent droit devant eux. Les soldats voient directement s’ils ont touché la cible”, raconte le colonel Adi Zilberstein. “Nous effectuons rarement des tirs directs car ce n’est pas notre but premier mais cela fait partie des capacités du Corps de l’Artillerie.

Le capitaine Elior Shushan raconte : “Au bout du compte, le but de cet entraînement est d’empêcher de revivre une situation comme celle de la Deuxième Guerre du Liban. Nous sommes aujourd’hui prêts et nous l’avons prouvé lors de cet exercice”


Le général de brigade Roy Riftin, commandant du Corps de l’Artillerie, est venu analyser les capacités de ses troupes et a declaré : “Les soldats et commandants ont su répondre avec brio aux défis que cet exercice a proposé. Nous nous préparons à toutes les éventualités et notre devoir est d’être prêt à agir le jour où nous en recevrons l’ordre.”

tsahal-artillerie-3

 

Article   0 Commentaire

S'inscrire à la newsletter AshdodCafé.com

S'inscrire
Mairie Ashdod
Joseph Sitruk Avocat
Bella Ligna
Mairie Ashdod Culture
Cal Auto
Immobilier Low Cost
Mishkan Ashdod Culture

Fil d’info 24h/24h en direct d’Israël