Bill Gates redevient l'homme le plus riche du mondeArticle Précédent
Santé : La peau humaine héberge des colonies de champignons !Article Suivant

Les recommandations de la Thora pour préserver sa santé !

Article   0 Commentaire
Espacement de ligne+- ATaille du texte+- Imprimer cet article
Les recommandations de la Thora pour préserver sa santé !

 

Une conférence sera donnée par M. Rahamim Dahan sur les recommandations qui figurent dans la Thora pour préserver sa santé

 

dimanche 2 juin à 19h45 précises

au Matnass Safra situé à Youd Beth

Entrée libre.

rav DAHAN

בס »ד

UNE VIE SAINE selon la Halakha*

Extraits de lettres

Recommandation de Jacob Chani, cardiologue de renommée mondiale

Centre Médical Maimonide Brooklyn New York

«Le coeur, les veines, les artères et le sang qu’ils contiennent doivent être considérés comme le point de départ, la source et la base de tout ce qui concerne le corps et le moteur principal de la vie».

William Harvey, 1628Warden, Merton College Oxford.

De nos jours, les maladies cardiovasculaires sont la cause principale d’invalidités et de mortalité qui frappent les populations des pays industrialisés. Aux ֹÉtats-Unis, les maladies cardio-vasculaires sont déjà responsables de près d’un million de cas de décès par an, beaucoup plus de la moitié de tous les autres cas de mortalité, et presque cinq millions de personnes qui souffrent de maladies cardio-vasculaires sont hospitalisées chaque année. Bien que nous ayons beaucoup appris au sujet de ces maladies et que dans les dix dernières années ces maladies n’aient cessé de régresser, elles constituent toujours un problème majeur. Il y a énormément de facteurs responsables des maladies cardio-vasculaires mais tout le monde s’accorde à dire que le mode de vie joue un rôle capital. La prévention de la maladie est le but essentiel et primordial dont la responsabilité incombe à tout patient et à tout médecin.

De même que le mode de vie peut constituer une bonne prévention des maladies cardio-vasculaires, il peut contribuer à la prévention d’autres maladies.

Le livre du Rabbin Is’hayek représente un programme unique qui enseigne comment mener une vie saine. Ce n’est pas un manuel de médecine, c’est un livre très facile à lire et à comprendre qui expose à l’aide de principes très simples omment mener une vie saine et heureuse.

Le Rabbin Is’hayek n’est ni médecin ni homme de science, mais il parvient à choisir et à décrire les principes essentiels d’une alimentation et d’une digestion saines ainsi que les principes essentiels d’un comportement sain. Il le fait avec force détails et de telle sorte qu’il est facile de les mettre en application.

Le Rabbin Is’hayek est un sage. Il réussit à combiner la sagesse des anciens comme les théories du Rambam (Maimonide) avec les principes d’alimentation édictés par la loi juive en même temps que les sources scientifiques les plus modernes et la médecine basée sur des preuves. Des écrits récemment publiés au Japon confirment ce que le Rabbin Is’hayek conseille depuis plusieurs années, entre autres que les personnes qui mangent lentement et qui se soumettent aux principes décrits dans ce livre ont tendance à prendre moins de poids et à jouir d’une meilleure santé.

Le rabbin Is’hayek est un homme d’une grande sagesse et un excellent observateur de l’humanité. Sa compréhension, ses connaissances et sa sagesse apparaissent clairement dans ce livre.

En tant que médecin, j’en ai apprécié la lecture et, en fait, je m’efforce d’appliquer les principes qu’il préconise dans son livre.

Je l’ai recommandé à ma famille, à mes amis ainsi qu’à mes patients. Je pense que toute personne qui appliquera les principes exposés dans ce livre concernant l’alimentation, la consommation d’eau et le comportement général pourra jouir d’une vie, plus longue et plus saine.

Jacob Shani, MD, FACP, FACC, FSCAI

Président de l’Institut de Cardiologie. Directeur du Service de Cardiologie. Maladies Cardiovasculaires des Adultes. Responsable d’Internat de Chirurgie. Cardiaque Professeur de Médecine éֹcole de Médecine Mt Sinaï. Professeur en Chirurgie Cardiaque.

Université de Rome, Italie.

Recommandations rabbiniquesבס »ד

Rav Yé’hia BENCHETRIT, Epinay-sur-Seine, France

Chers amis,

Je viens ici apporter mon soutien à la diffusion du livre «Une vie saine selon la Halakha» du Rav Yé’hezkel

IS’HAYEK dans sa version française. Aujourd’hui, chacun d’entre nous cherche à améliorer sa santé et son bien-être par les voies les plus proches de la nature.

Malheureusement il existe trop peu d’ouvrages qui comblent ce manque selon l’esprit de la Tora et de nos sages. Le livre du Rav Yé’hezkel IS’HAYEK remplitparfaitement cette fonction et sera un véritable programme d’accompagnement pour tous les instants de la journée. Les règles d’hygiène et de santé y sont rapportées de manière claire et professionnelle. Ce livre témoigne d’un travail d’une grande minutie.

Je souhaite beaucoup de succès à cet ouvrage. Qu’il apporte la santé et le rétablissement au plus grand nombre en jouant le rôle d’assistant de notre Médecin attitré dans le Ciel comme dit le verset : «car Moi l’Éֹternel je te soignerai» (Exode 15, 26). Qu’il soit une occasion d’approfondissement pour les plus avancés et accompagne dans leur démarche sincère les plus débutants.

Yé’hia BENCHETRIT בס »ד

Daniel ABDELHAK – Rabbin de la synagogue – Ohaley Ya’acov Paris 19 ème

Le roi Salomon dans sa sagesse affirme : «Celui qui garde sa bouche et sa langue se garde de tourments» (Proverbes 21, 23).

Le Rambam (Maïmonide : 1135-1204) commente ainsi ce verset en faisant allusion : d’une part au «savoir se nourrir» aussi bien qualitativement que quantitativement (celui qui garde sa bouche), d’autre part à la nécessité de s’abstenir de proférer du lachone ha-ra’ (la médisance : celui qui garde sa langue).

Il conclut par une phrase convaincante et persuasive :

«Je me porte garant que, tout celui qui suivra les règles que nous avons prescrites, ne tombera jamais malade». Une telle affirmation venant de la part de Rambam, qui, outre sa grandeur en Tora, maîtrisait également le domaine de la science médicale, ne peut que stimuler notre intérêt à la question.

Ce livre a trouvé un écho favorable auprès de milliers d’Israéliens. Il a reçu également des recommandations aussi bien dans le milieu des Rabbanim que dans le milieu médical (éminents cardiologues et diététiciens).

Monsieur Rahamim DAHAN mérite donc nos encouragements et remerciements pour avoir fait traduire ce livre extraordinaire du Rav Yé’heskiel IS’HAYEK.

Je souhaite à ce livre un grand succès autant que les précédents, édités par Rahamim DAHAN, et qui sont toujours à un prix raisonnable.

Que toutes les bénédictions de la Tora l’accompagnent lui et sa famille – AMEN – 

Mévorah ZERBIB

Rabbin de la communauté Kédouchat Lévi Paris et chroniqueur sur Radio J.

Mon ami Rahamim DAHAN qui est un ancien de notre communauté avant de faire son alya me sollicite pour lui exprimer ma bérakha, mon soutien et mes encouragements à l’occasion de la sortie de son nouveau livre «UNE VIE SAINE SELON LA HALAKHA» du Rav Yé’heskiel IS’HAYEK, je les lui adresse comme pour les livres précédents avec plaisir. En effet cela fait plusieurs années qu’il se dévoue corps et âme, abandonnant son activité professionnelle initiale, afin de mettre à la portée du public francophone des ouvrages qui portent sur la Tora, la science et le monde qui ont eu un succès retentissant auprès de nos frères et nos soeurs israéliens et cela en conservant la version hébraïque dans le même volume pour garder le lien avec la langue sainte, le tout pour quelques «heureux» (comprenez euros) suivant son expression !

Aujourd’hui, il nous propose dans ce livre le thème de la santé. En tant que rabbin de communauté je dois dire que les bénédictions les plus demandées quand une personne monte à la Tora, ou à l’occasion de la sortie de la Tora ou dans  d’autres occasions, sont les bénédictions pour la guérison.

D’ailleurs à l’occasion des voeux de Roch Hachana on entend souvent que la santé est la priorité de nombre de personne, car les soucis que la maladie génère, comme ceux liés à la parnassa sont en mesure d’abattre les hommes les plus forts, en les empêchant de penser, d’agir ou d’étudier.

Mais la santé comprend tous les besoins fondamentaux de la personne que ce soit dans le domaine affectif, sanitaire, nutritionnel, social, culturel ou spirituel, depuis l’embryon jusqu’aux personnes âgées.

Les sages nous enseignent que l’homme est constitué de 248 membres qui correspondent aux 248 commandements positifs et de 365 nerfs qui correspondent aux 365 interdits de la Thora comme pour nous signifier une corrélation entre la santé et la sainteté.

Mais il ne faut pas se méprendre, nous ne réalisons pas les mitsvot pour être en bonne santé et les règles de la torah ne sont pas des règles de prophylaxie.

Toutefois en marge des mitsvot il existe une multitude de conseils et de recommandations en accord avec la halakha, ainsi des grands maitres comme le Rambam, lui-même médecin, nous ont confié des conseils précieux. Certes il existe un débat sur la question et certains soutiennent que «les natures» ont changé mais ce n’est pas le lieu ici de développer ce sujet. De plus la proximité de l’auteur de ce livre auprès d’une sommité rabbinique comme le Rav CHAKH consulté par des milliers de personnes de par le monde et lui-même un exemple vivant, par sa longévité, donne à ce recueil un panache éblouissant.

Je me range par ces propos dans le sillage de nos maitres qui, dans leurs approbations, ne rentrent pas dans le contenu des ouvrages, nécessitant une étude minutieuse, mais sur la qualité de leurs auteurs.

Un recueil d’hygiène de vie d’après la Tora et la médecine moderne : voilà un programme alléchant.

C’est d’ailleurs une lecture possible du début de la paracha de Béréchit : Béréchit bara Eloqim se traduit «au  commencement D’ créa» peut se lire (Béréchit) au début, (bara) il faut la santé (bara pouvant venir de la même racine que briout la santé). Qu’Hachem envoie une guérison complète à tous les malades et qu’Il maintienne une bonne santé à toutes les personnes bien portantes.

Je pense que Rahamim DAHAN est tout désigné pour participer à ce beau projet car ha-réfoua qui veut dire la guérison, plus le collel (méthode classique chez les kabbalistes qui manipulent les guématriot, la valeur numérique des lettres) vaut 298 qui est égale à Rahamim ! 28 ème jour du ‘omer veille de pessah shéni et de la hilloula de Rabbi Meir ba’al ha-ness 5769

Mévorah ZERBIB

Article   0 Commentaire

S'inscrire à la newsletter AshdodCafé.com

S'inscrire
Mairie Ashdod
Joseph Sitruk Avocat
Bella Ligna
Mairie Ashdod Culture
Cal Auto
Immobilier Low Cost
Mishkan Ashdod Culture

Fil d’info 24h/24h en direct d’Israël