La rue des Rosiers, dans le 4e arrondissement de Paris, a désormais son prix littéraire, né entre les murs d’un café associatif. Le nom du lauréat sera révélé le 19 janvier.

Le Café des Psaumes, installé au cœur du quartier juif du Marais, va remettre son premier prix littéraire le 19 janvier. Ce café associatif, géré par l’OSE (Œuvre de Secours aux Enfants), fait figure de lieu de convivialité et d’animation culturelle pour les personnes âgées du voisinage et leurs familles, le reste de la rue des Rosiers étant accaparé par une intense activité commerciale.

Cette nouvelle récompense est l’aboutissement d’un projet soutenu par la Région Ile-de-France pour favoriser l’accès à la lecture des personnes âgées, parfois malades, et encourager l’échange intergénérationnel. Démarrée en janvier 2013, cette initiative permet aux seniors de se retrouver autour de livres lors de différents rendez-vous au Café des Psaumes.

Un cercle de lecture s’est constitué autour d’une sélection de neuf livres, qui ont fait l’objet de débats et de critiques, certaines étant rapportées sur un blog dédié.

Les neufs titres en lice :

Tobie Nathan, Ethno-roman (Grasset et Fasquelle)
Amos Oz, Entre amis (Gallimard)
Erri de Luca, Le poids du papillon (Gallimard)
Laurent Seksik, Les derniers jours de Stefan Zweig(Flammarion)
Irvin Yalom, Le problème Spinoza (Galaade éditions)
Metin Arditi, Le Turquetto (Actes Sud)
Sylvie Weil, Le hareng et le saxophone (Buchet Chastel)
Meir Shalev, Ma grand-mère russe et son aspirateur américain (Gallimard)
Chochana Boukhobza, Fureur (Gallimard)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.