logoMardi 21 Janvier 2014, le Cnef, l’association pour l’alya et l’intégration des jeunes en Israel, s’est vu remettre la distinction Maguen par la ministre de l’alya et l’intégration, la députe Sofa Lander. C’était au centre « Na Lagaat » du port de Yaffo que s’est réunis un public nombreux autour de plusieurs associations d’olim et autour de plusieurs bénévoles qui ont  reçut la distinction de la ministre.

photo reception prix cnef

Le prestigieux prix a été remis au Cnef afin de le féliciter pour le travail accompli  par ses bénévoles dans l’aide accordée depuis plus de 25 ans aux jeunes olim francophones.

En effet le Cnef est aujourd’hui une des principales associations s’occupant de l’alya de France. La spécificité du Cnef est de ne s’occuper que des jeunes ayant évidement des besoins bien différents des familles.

photo reception prix cnef2

Grace à une équipe de bénévoles, jeune et dynamique, le Cnef assure la bonne intégration des étudiants sur les campus, des soldats dans leur bases et de l’ensemble de la jeunesse francophone en Israel.

D’autre part le Cnef a pour mission d’encourager et d’accompagner l’alyah des jeunes vers Israel. Grace au projet Cnafaim le Cnef a suivit sur l’année 2013 130 dossiers d’alyah dont 120 ont été réalisées.

C’est avec beaucoup d’émotion que le président du Cnef, Maitre Michael Moise ainsi que deux bénévoles, Yaakov Ohayon et Noemie Labiod, sont montes sur scène hier soir recevoir la distinction des mains de la ministre de l’alyah et de l’intégration, du chef de cabinet du ministère et du président de la fédération nationale pour le bénévolat.

Cette distinction est le résultat de l’effort permanent mené par les bénévoles du Cnef depuis plus de 25 ans. C’est l’occasion pour le directeur de l’association Sam Kadosh de remercier personnellement le travail effectue aujourd’hui les différentes équipes dirigees par Amelie Hababou  et saluer tous les bénévoles du passe qui sans eux l’association ne serait pas incontournable aujourd’hui.

L’année 2014, place sous le signe d’une augmentation conséquente de l’alyah de France par le gouvernement israélien, est une année pleine de défi pour une association comme le Cnef. Cette distinction n’est qu’une motivation supplémentaire pour renforcer le travail d’encouragement et d’accompagnement a l’alyah et aussi le travail d’intégration en Israel des jeunes francophones.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.