Il ne s’agit pas d’un CD musical d’un groupe inconnu mais du « bestiau », pardon du coquillage que j’ai eu le plaisir de vous faire découvrir, il y a peu de temps.

Je l’avais appelé « escargot de mer »… Il n’en n’est rien.

En fait, l’arrivée de  ce grand voyageur sur les côtes ashdodiennes n’a rien à voir, non plus, avec les fortes mers de ces derniers jours.

Ce Strombus Persicus vient de la Mer Rouge !

Alors, ensemble, nous pouvons commencer à imaginer son parcours.

Ce « Perse » s’est laissé porter par les flots de la Mer Rouge. Il  a fait la nique aux douaniers égyptiens au poste frontière de Taba, rejoint l’Océan Indien, viré vers l’ouest et gagner ainsi le canal de Suez… sans payer de commission de passage et nul ne fut besoin de lui attribuer un pilote et un remorqueur.

Il se serait introduit en Turquie, aurait fait une incursion en Espagne… Puis de Chypre, par des courants marins « favorables », il vient d’arriver à Ashdod.

Ce Strombus Persicus est une espèce invasive qu’il faudrait éliminer …

À moins que les pêcheurs Ashdodiens, armés de pinces à épiler, viennent extirper le bestiau de sa belle coquille  pour appâter.

Alors l’intrus devient intéressant… et nous voilà humbles pêcheurs devant l’Eternel assurés de quelques daurades grillées sur un lit de romarin…

Je m’en lèche les babines par avance !

Oh, je vous prie de m’en excuser, c’est encore mon animalité qui remonte à la surface !

Norbert Bel Ange, le 13 02 2014 pour Ashdodcafe.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.