L’Ambassade de France et l’Institut français d’Israël ont le plaisir de vous annoncer la DECORATION de DANI KARAVAN qui reçevra les insignes de Chevalier de la Légion d’honneur ce mercredi 18 juin à 18h30 à la Résidence de France.

L’Ambassade de France et l’Institut français d’Israël sont heureux de remettre à l’artiste israélien Dani Karavan les insignes de Chevalier de la Légion d’honneur, la décoration française la plus prestigieuse, pour l’ensemble de son travail dans lequel la France est plus que souvent mise à l’honneur.

Plasticien et sculpteur israélien, Dani Karavan est sans conteste l’un des artistes israéliens contemporains dont le travail, par son envergure, son ampleur et son intemporalité, sert aujourd’hui de référence. Ses réalisations monumentales, que Dani Karavan travaille dans et avec le temps, surprennent par leur ampleur, leur originalité, ou le choix des matières – le sable, le béton, l’acier, l’eau.

Le lien que l’artiste entretient avec la France, depuis ses débuts lorsqu’il étudiait à l’Académie de la Grande Chaumière à Paris, ne s’est jamais distendu. A l’origine de l’Axe Majeur à Cergy, démarré en 1980, Dani Karavan conçoit une œuvre colossale incluant 12 éléments dont une Tour Belvédère, une place dotée de colonnes, un parc, une terrasse, des jardins… Le projet est toujours en cours de finalisation 34 ans après son lancement. En 1983, il conçoit une installation laser entre le Musée d’art moderne de la ville de Paris, la Tour Eiffel et la Défense. Entre 1993 et 1998, il crée « Le Square de la tolérance » et les jardins de l’Unesco à Paris, et en 1994, une sculpture environnementale à Gurs (Basse-Pyrénées) en hommage aux anciens détenus du Camp de Gurs.

Dani Karavan expose dans le monde entier, sa renommée est internationale, en témoigne les prix, nombreux, qui lui ont été décernés, dont on peut citer l’Ordre des Arts et Lettres, grade de Chevalier reçu en Italie en 1973, l’Ordre des Arts et Lettres, grade d’Officier, remis par Jack Lang, alors Ministre de la culture, en 1984 puis grade de Commandeur en 1993, le Praemium Imperiale, Prix Nobel pour les arts reçu au Japon en 1998 ou la Croix du Commandeur reçu en Allemagne en 2007. Parmi les temps forts de sa carrière, Dani Karavan a représenté Israël lors de la 40ème Biennale de Venise en Italie en 1980, il a exposé à Paris au Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris, à la Galerie Jeanne Bucher et au Grand Palais et il a plusieurs fois présenté son travail au Musée d’Art de Tel Aviv (notamment en 2007 avec l’exposition « Retrospective »).

Anne-Sophie Trouillard

Institut français d’Israël
Rothschild 7, Tel Aviv

Laisser un commentaire