Article Précédent
Comment faire son Alya quand on est chef d’entreprise ?Article Suivant

Le Hamas interdit aux Gazaouis de photographier les terroristes morts

Espacement de ligne+- ATaille du texte+- Imprimer cet article
Le Hamas interdit aux Gazaouis de photographier les terroristes morts

Une récente publication sur la page Facebook du Hamas a été claire : exagérer le nombre de morts du côté civil à Gaza et cacher l’utilisation des boucliers humains par l’organisation terroriste. Comment ? En interdisant aux Gazaouis de photographier les terroristes tués par les forces de Tsahal.

Le Hamas a posté un message Facebook appelant les Gazaouis à arrêter de publier des photos de terroristes tués par les forces de Tsahal. Ce message a été publié le 5 août dernier sur la page officiel du ministère de l’Intérieur et de la Sécurité Nationale du Hamas.

“Le ministère de l’Intérieur et de la Sécurité Nationale aimerait avertir notre peuple qu’il devrait s’abstenir de publier des photographies de martyrs de la résistance. Ne divulguez pas la localisation de leur mort pendant les combats, car l’ennemi collecte ces détails et les utilise pour justifier et excuser ses crimes.”

Le message a plusieurs objectifs. Afin de soutenir ses revendications de victoire dans les combats, le Hamas cherche à cacher ses importantes pertes face à Israël. L’armée israélienne a éliminé plus de 750 terroristes lors de l’Opération Bordure Protectrice, portant ainsi un coup sévère aux capacités du Hamas.

En outre, le Hamas souhaite exagérer les pertes civiles. En cachant les preuves de terroristes morts, le Hamas peut annoncer un nombre supérieur de pertes civiles à Gaza.

Enfin, le message a pour but d’empêcher le monde de voir où les terroristes du Hamas opèrent. En violation du droit international, les terroristes du Hamas attaquent Israël depuis des zones civiles. Des photographies de terroristes localisés dans des zones densément peuplées confirmeraient que le Hamas utilise ces zones à des fins militaires.

Ce que les médias n’ont pas dit sur le Hamas

Les activités de l’armée israélienne, qui est entrée à Gaza le 17 juillet dernier, ont été fortement relayées dans la presse internationale. Cette couverture a t-elle permis de donner une image complète de la situation face au Hamas ? Retour sur ces informations qui sont passées inaperçues dans vos médias.

Le Hamas n’a pas de visage dans les médias

Tout au long de l’Opération Bordure Protectrice, les médias du monde ont relayé les informations du terrain sans jamais montrer le visage des terroristes du Hamas contre qui Tsahal se bat. L’armée israélienne a lancé l’opération contre cette organisation terroriste qui contrôle la bande de Gaza depuis 2007, et non contre les civils gazaouis.

L’objectif de Tsahal a été de frapper les terroristes du Hamas qui se cachent dans les zones densément peuplées. Ces frappes ont toujours été menées en cherchant à minimiser au maximum les pertes civiles, alors même jusqu’à en annuler certaines.

Dans sa stratégie de ne montrer que des civils victimes des combats à Gaza, le Hamas emploie plusieurs méthodes. Tout d’abord, beaucoup de terroristes du Hamas sont habillés en civils pour mener ses actions contre Israël. De ce fait, lorsqu’un terroriste est tué lors des combats, il est comptabilisé à tort comme victime collatérale.

D’autre part, le Hamas interdit aux Gazaouis de publier sur les réseaux sociaux des photos de terroristes en uniformes morts.
www.tsahal.fr

0 Commentaire

Pas de Commentaires Cet article n'a pas encore été commenté

Désolé, soit quelqu'un a pris tous les commentaires et s'est enfuit avec, soit personne n'en a encore laissé!

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

S'inscrire à la newsletter AshdodCafé.com

S'inscrire
Mairie Ashdod
Joseph Sitruk Avocat
Bella Ligna
Mairie Ashdod Culture
Cal Auto
Immobilier Low Cost
Mishkan Ashdod Culture

Fil d’info 24h/24h en direct d’Israël