Nicolas SARKOZY II et la communauté juive de FranceArticle Précédent
L’inversion de la réalité qui enracine l’antisémitismeArticle Suivant

Ashdod ville d’Alya, comme vous ne la connaissez pas !!!

Espacement de ligne+- ATaille du texte+- Imprimer cet article
Ashdod ville d’Alya, comme vous ne la connaissez pas !!!

L’émigration juive de France vers Israël, qui avait cru de 60% l’an dernier, s’est encore accélérée en 2014. Elle devance nettement, sur les neuf premiers mois de l’année, l’alya de Russie et celle d’Ukraine. Elle  semble en passe de devenir la plus importante au monde.  A tel point que meme les médias Russes s’en préoccupentSelon les statistiques collectées par le ministère israélien de l’Intégration et dévoilées par l’AFP, 4566 Juifs ont quitté l’Hexagone pour l’État hébreu entre le 1er janvier et le 31 août. Leur nombre devrait s’établir «sûrement autour de 5500» sur l’année, selon le directeur de l’Agence juive en France, Ariel Kandel, ce qui représente environ 1% de cette communauté. À la motivation sioniste, se mêlent les conséquences de la crise économique et la montée de l’antisémitisme.
A Ashdod, des familles affluent aussi en nombre. Mal connue des futurs olim et peu conseillée par l’agence juive, Ashdod continue son ascension pour devenir très prochainement la Riviera d’Israël.

Les jeunes olim qui s’y installent fréquentent assidûment les oulpanim, perfectionnent ensuite leur hébreu grâce a des cours professionnels. Le programme « Ma’alot » du Misrad haklita les accompagne dans la création de leur entreprise, voir leur permet d’obtenir des prêts a taux intéressants.

Courageux et imaginatifs,  deux jeunes olim tels Jérôme et Gary qui n’hésitent pas à cumuler les jobs et a créer leur société easy.com.
Montés a Ashdod en juillet 2013, ils se sont rencontrés a l’oulpan et ne se sont plus quittés.

Un plan d’intégration pour les Juifs venus de France

Au cœur de l’été, plus de 2000 Juifs de France sont ainsi arrivés en Israël. Durant la seule journée du 16 juillet, ils furent 460 dont 195 enfants à emprunter deux vols Paris-Tel Aviv spécialement affrétés par l’État hébreu. «Votre alya est la meilleurs réponse aux roquettes de l’ennemi», leur a lancé Natan Sharansky, le président de l’Agence juive.

Cette institution, qui multiplie les programmes d’incitation et d’aide aux nouveaux arrivants, mise sur l’alya de France pour re-dynamiser l’immigration vers Israël qui, ces dernières années, connaît un relatif tassement. Plus encore que dans d’autres pays, la maîtrise des équilibres démographiques constitue en Israël un secteur crucial. Un plan visant à faciliter l’intégration des Juifs venus de France a d’ailleurs été présenté en début d’année par le gouvernement de Benyamin Nétanyahou. Il s’agit notamment de favoriser l’apprentissage de l’Hébreu ainsi que de développer les équivalences, encore rares, entre les diplômes français et ceux délivrés en Israël. L’Agence juive a aussi annoncé le renforcement de ses effectifs à Paris où, depuis un an, quelque 30.000 personnes ont assisté à des réunions d’information sur l’alya.

0 Commentaire

Pas de Commentaires Cet article n'a pas encore été commenté

Désolé, soit quelqu'un a pris tous les commentaires et s'est enfuit avec, soit personne n'en a encore laissé!

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

S'inscrire à la newsletter AshdodCafé.com

S'inscrire
Mairie Ashdod
Joseph Sitruk Avocat
Bank Discount
Bella Ligna
Mairie Ashdod Culture
Cal Auto
Immobilier Low Cost

Fil d’info 24h/24h en direct d’Israël