Le jeûne de GuédaliaArticle Précédent
Les bactéries dorment pour mieux survivreArticle Suivant

avant que les abeilles ne disparaissent….

Espacement de ligne+- ATaille du texte+- Imprimer cet article
avant que les abeilles ne disparaissent….

Des milliards d’abeilles disparaissent en silence et c’est toute la chaîne alimentaire qui est en danger. Les abeilles ne produisent pas seulement du miel: elles sont une grande force de travail invisible qui pollinise 75% des plantes que nous cultivons. Dans cinq jours, les États-Unis pourraient faire un pas crucial vers l’interdiction de ces pesticides toxiques qui sont en train de les tuer.

Nous savons que nous pouvons obtenir l’interdiction de ces produits — après une énorme campagne d’Avaaz l’an dernier, l’Union Européenne a interdit ce type de poison, accusé par de nombreux scientifiques d’être à l’origine de la disparition des abeilles. En ce moment-même, l’industrie chimique mène un lobbying acharné pour freiner le gouvernement américain. Nos alliés disent pourtant qu’une pression massive de la part du public pourrait faire basculer l’équilibre des forces vers l’interdiction de ces pesticides. Mettons-leur cette pression! Si les États-Unis agissent, cela créera un effet domino qui entraînera d’autres pays à faire de même.

Il n’y a pas de temps à perdre — le groupe de travail sur les abeilles de la Maison Blanche annoncera ses propositions mardi prochain. Il ne s’agit pas seulement de sauver les abeilles, mais aussi de notre survie.

Les abeilles sont indispensable à la vie sur Terre: chaque année, elle pollinisent les plantes et les cultures pour une valeur estimée à 40 milliards de dollars. Si nous ne faisons rien pour que la pollinisation continue, beaucoup de nos fruits, de nos légumes et de nos noix préférés pourraient disparaître des étalages, ainsi qu’un tiers de notre nourriture.

Les dernières années ont vu un déclin brutal des populations d’abeilles et certaines espèces se sont d’ores et déjà éteintes. En Californie (le premier Etat producteur de nourriture des Etats-Unis), les apiculteurs perdent un tiers de leurs abeilles chaque année. Les scientifiques ont cherché des réponses en vain. Alors que certaines études, souvent financées par les industries chimiques, prétendent que le déclin des populations résulte de la combinaison de facteurs tels que les maladies, la perte de l’habitat et des produits toxiques, des recherches indépendantes et solides concluent que les pesticides néonicotinoïdes sont à la source du problème.

C’est cette évidence ainsi qu’une campagne efficace d’Avaaz et de ses partenaires qui a eu raison de ces pesticides dans l’Union Européenne. L’Agence de Protection de l’Environnement américaine (APE) est censée réguler les toxines auprès du Congrès, mais cette Agence est sous influence des grosses industries chimiques et cela fait des années que leur travail est biaisé. Aujourd’hui, le ‘groupe de travail en charge des questions de pollinisation’ à la Maison Blanche a le pouvoir d’amener l’APE à annuler l’autorisation de ces pesticides afin qu’ils ne puissent plus être vendus aux Etats-Unis. Saisissons cette chance!

Le groupe de travail remet son rapport dans cinq jours. Nous sommes déjà 2,5 millions à travers le monde à soutenir cette campagne. Ensemble, allons jusqu’à 3 millions de voix pour sauver les abeilles! À l’occasion de la remise de cet appel, nous mènerons des actions de plaidoyer stratégiques et nous utiliserons les médias pour mettre fin aux petits arrangements qui ne bénéficient qu’aux grandes multinationales. Signez cette pétition urgente:

https://secure.avaaz.org/fr/save_the_bees_us_pet_loc/?blPHuhb&v=47017

0 Commentaire

Pas de Commentaires Cet article n'a pas encore été commenté

Désolé, soit quelqu'un a pris tous les commentaires et s'est enfuit avec, soit personne n'en a encore laissé!

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

S'inscrire à la newsletter AshdodCafé.com

S'inscrire
Mairie Ashdod
Joseph Sitruk Avocat
Bella Ligna
Mairie Ashdod Culture
Cal Auto
Immobilier Low Cost

Fil d’info 24h/24h en direct d’Israël