Une personne voyageant en Israël après le 31 octobre, devra réciter la bénédiction de l’hiver « Barekh Alénou » dans la Âmida en arrivant en Israël, elle devra faire comme les habitants d’Israël, quand elle retournera dans son pays (avant le 4 décembre) elle dira dans la Âmida la prière de l’été comme les habitants de la diaspora, mais il est bien d’insérer dans la bénédiction de Chémâ Kolénou la phrase « Vétène Tal OuMatar Livrakha ‘Al Kol Péné HaAdama ».

Comme ceci,

שְׁמַע קולֵנוּ ה’ אֱלהֵינוּ. אָב הָרַחֲמָן חוּס רַחֵם עָלֵינוּ. וְקַבֵּל בְּרַחֲמִים וּבְרָצון אֶת תְּפִלָּתֵנוּ. כִּי אֵל שׁומֵעַ תְּפִלּות וְתַחֲנוּנִים אָתָּה: וּמִלְּפָנֶיךָ מַלְכֵּנוּ רֵיקָם אַל תְּשִׁיבֵנוּ חָנֵּנוּ וַעֲנֵנוּ וּשְׁמַע תְּפִלָּתֵנוּ:

« Vétène Tal OuMatar Livrakha ‘Al Kol Péné HaAdama ».

כִּי אַתָּה שׁומֵעַ תְּפִלַּת כָּל פֶּה בָּרוּךְ אַתָּה יהְוָה, שׁומֵעַ תְּפִלָּה:

Puis, on poursuivra la ‘Âmida normalement.

a) Si un Israélien part en diaspora avant le 7 Héchvan et qu’il a l’intention de revenir en Israël ou bien sa femme et ses enfants sont en Israël, il dira dans la Âmida la prière de l’été comme les habitants de la diaspora, mais il est bien d’insérer dans la bénédiction de Chémâ Kolénou la phrase « Vétène Tal OuMatar Livrakha ‘Al Kol Péné HaAdama ». Comme il est mentionné dans la Halakha 1

b) Si un Israélien part en diaspora après le 7 Héchvan et qu’il a l’intention de revenir en Israël ou bien sa femme et ses enfants sont en Israël, il dira dans la Âmida la prière de l’hiver comme les habitants d’Israël.

c) Mais si cet israélien est Hazan (ministre officiant) en diaspora, il dira la prière comme les habitants locaux. Mais il est bien d’insérer à voix basse dans la bénédiction de Chémâ Kolénou la phrase «Vétène Tal OuMatar Livrakha ‘Al Kol Péné HaAdama».

Rav Chlomo Atlan

Laisser un commentaire