Des millions d’Euros sont en déshérences dans les assurances et dans les banques en France, et à terme ces sommes ne devraient plus rester chez les dépositaires actuels, mais en fonction de l’âge présumé de la personne ayant souscrit cette assurance vie, l’état pourrait se les approprier.

Il existe un organisme AGIRA qui doit faire les recherches : donc si vous pensez ou quelqu’un pense qu’un membre de sa famille aurait eu une assurance vie et personne n’en a la trace suivez la procédure ci-dessous et elle ne coûte rien.

Recherche des bénéficiaires en cas de décès :

Agira
1, rue Jules Lefebvre
75431 Paris Cedex 09

Comment saisir l’AGIRA?

La demandeToute personne physique ou morale peut saisir l’AGIRA en vue de rechercher auprès de toutes les sociétés d’assurance, institutions de prévoyance et mutuelles si un contrat d’assurance vie a été souscrit à son profit par une personne dont elle apporte la preuve du décès.

La demande auprès de l’AGIRA est gratuite et s’effectue par courrier simple. Elle doit comporter obligatoirement :

  • les noms, prénoms et adresse du ou des bénéficiaires
  • les noms, prénoms et dates de naissance et de décès du ou des défunts
  • la copie de l’acte ou du certificat de décès

La demande peut en effet être faite en son nom propre ou pour le compte d’autres personnes, et toutes les coordonnées de tous les bénéficiaires éventuels mentionnés dans la demande doivent être obligatoirement transmises.

La copie de l’acte de décès est délivrée gratuitement à tout demandeur (même sans lien de parenté avec le défunt) auprès de la mairie du lieu du décès ou du dernier domicile du défunt.

Traitement par l’AGIRA

A réception, l’AGIRA vérifie les pièces transmises et accuse réception par courrier au demandeur du traitement de sa demande ou, si le dossier est incomplet, indique les informations ou pièces manquantes.

L’AGIRA dispose de 15 jours maximum pour traiter la demande et l’adresser à l’ensemble des sociétés d’assurance, institutions de prévoyance et mutuelles.

Traitement par les assureurs

Ces entreprises recherchent si le défunt a souscrit un contrat d’assurance vie, et si le demandeur est le bénéficiaire, disposent d’un mois pour l’informer de l’existence d’un capital ou d’une rente à son bénéfice.
La réponse ne sera communiquée que par l’assureur qui aura identifié le contrat souscrit par le défunt. Elle sera adressée uniquement au bénéficiaire ou à chacun des bénéficiaires, et en aucun cas au demandeur s’il n’est pas bénéficiaire désigné au contrat.

Laisser un commentaire