Pour dédier une halakha, cliquez ici !

La halakha étudiée hier reste valable toute l’année : la synagogue, lieu de prières, ne peut être assimilée à une aire de jeux destinée à décharger pour quelques heures les mères de la présence de leurs enfants à la maison.

Outre le profond dérangement qu’il occasionne aux fidèles, l’enfant apprend à banaliser la synagogue, qu’il finit par considérer comme un lieu de discussion, d’amusement et de jeux avec ses camarades.

Les parents engagent ainsi lourdement leur responsabilité !

Pour consulter le dossier complet et les sources : La Quoti Halakhique


Cette halakha est dédiée pour la guérison complète et totale de Ma’ayane bat Yael ainsi que pour l’élévation de l’âme de Louïsa bat ‘Hanna et de ‘Haïm ben Mordekhaï.

Laisser un commentaire