Rivlin condamne les actes de violence sur le mont du TempleArticle Précédent
Le Festival du vin de Jérusalem: l'événement social de la saisonArticle Suivant

Ces films d’animation que nous attendons pour l’année à venir

Espacement de ligne+- ATaille du texte+- Imprimer cet article
Ces films d’animation que nous attendons pour l’année à venir

Deuxième Génération le roman graphique de Michel Kichka publié par Dargaud est en cours d’adaptation en dessin animé.

Le long métrage signé Vera Belmont portera le nom de Deuxième Génération – Ma revanche sur Hitler .

Deuxième Génération n’est pas un règlement de comptes avec un père ni avec l’histoire. C’est une tentative pour expliquer une enfance dans l’ombre de la Shoah. Michel Kichka, à travers des anecdotes formidables et des souvenirs aussi tragiques que précis, retisse la toile familiale de cette maison installée au cœur de la Belgique industrielle.

Récit autobiographique d’une vie qui porte la douleur des siens, mais qui mesure l’urgence de s’occuper de ses besoins : celui de partir à l’âge de dix-huit ans, selon l’auteur, sur une « terre vivante » .
Une campagne KICK-STARTER est lancée cette semaine.

James Gray, Jérôme Charyn et les frères Hanuka

James Gray, le réalisateur américain de Two lovers et La nuit nous appartient va produire une série animation basée sur les romans de Jérôme Charyn.

Hard Apple suivra les aventures d’un détective privé new-yorkais, Isaac Sidel, créé en 1974 par Jérôme Charyn. La saga policière a commencé avec le roman Blue Eyes, sorti en France sous le titre de Zyeux bleus.

Le duo de dessinateurs israéliens Tomer et Asaf Hanuka (Valse avec Bashir, KO à Tel-Aviv) présidera à l’esthétique visuelle du film.

Hard Apple est porté par une équipe franco-américaine avec Bruno Nahon (la série Ainsi soient-ils, le documentaire L’enfer de Matignon, le film Louise Wimmer) , Yonatan Israel (Watermarks), Arnold Barkus, Adam Yaffe, Lalou Dammond, et Joaquin Baca-Asay.

Le journal d’Anne Frank d’Ari Folman; les premières images

Le réalisateur de Valse avec Bachir développe en ce moment une version cinéma du journal d’Anne Frank, mélangeant animation traditionnelle avec stop-motion.

Après son célèbre documentaire d’animation Valse avec Bachir qui a raconté son expérience de soldat au Liban, le réalisateurAri Folman travaille actuellement sur un autre récit de guerre, la Seconde Guerre mondiale. Le sujet le touche de prés également, puisque ses propres parents étaient survivants de la Shoa, envoyés à Auschwitz le jour suivant leur mariage dans le ghetto de Lodz, en Pologne.


Publiées sur le site israélien cinémascope de Mako, les images montrent Ari Folman travaillant sur deux scènes d’animation utilisant le procédé de stop-motion.

C’est Andy Gent, le marionnettiste qui a travaillé sur Fantastic Mr Fox de Wes Anderson qui a créé les modèles, tandis que directeur artistique et illustrateur David Polonsky, signe l’esthétique du film, comme pour les films précédents d’Ari FolmanValse avec Bachir et Le Congrès.

Le Journal d’Anne Frank se concentre sur Kitty, l’amie imaginaire qu’Anne Frank créa dans son journal intime.

http://www.judaicine.fr/

0 Commentaire

Pas de Commentaires Cet article n'a pas encore été commenté

Désolé, soit quelqu'un a pris tous les commentaires et s'est enfuit avec, soit personne n'en a encore laissé!

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

S'inscrire à la newsletter AshdodCafé.com

S'inscrire
Mairie Ashdod
Joseph Sitruk Avocat
Bella Ligna
Mairie Ashdod Culture
Cal Auto
Immobilier Low Cost
Mishkan Ashdod Culture

Fil d’info 24h/24h en direct d’Israël