« Les juifs d’Algérie, une histoire de ruptures »Article Précédent
STAR WARS est de retour pour une nouvelle projection a Ashdod !!!Article Suivant

Va-Ye’hi

Espacement de ligne+- ATaille du texte+- Imprimer cet article
Va-Ye’hi

וַיְחִי

Va-Ye’hi 

  Genèse 47:28–50-fin : La mort de Yaakov et de Yossef

Haphtara : 1 Rois 2:1-12 : La mort de David

   Et Yaakov vécut va-ye’hi וַיְחִי dans le pays d’Egypte dix–sept ans ; et les jours de Yaakov, les années de sa vie, furent cent quarante–sept ans.

Genèse 47:28

 E06FIM43Bhr

Notre Paracha débute avec la mort de Yaakov et termine avec celle de Yossef, marquant ainsi la fin de l’époque glorieuse des Patriarches, et la fin du livre de Béréchit, בְּרֵאשִׁית.Les bases du plan divin sont posées, ainsi que celles de la nation d’Israël.

Sentant son heure approcher, Yaakov appelle Yossef à son chevet et lui fait jurer de l’enterrer en Terre d’Israël. Il sera le premier Juif de Galout à se faire enterrer en Israël, après avoir été le premier Juif errant. Il montre ainsi à son peuple le chemin du retour, l’exil en Egypte ne devant être qu’une étape et non une finalité.

Après les années de souffrance et de séparation, Yaakov a la joie de pouvoir bénir ses petits-fils et de les inclure directement dans les tribus d’Israël. Ephraïm et Ménaché sont les premiers frères qui ne rivaliseront pas dans la famille. Yossef, leur père, seul en Egypte et ravi à un jeune âge, a malgré tout gardé intacte son identité et a enseigné ses enfants à en faire de même. Rachi nous dit dans ses commentaires qu’Ephraïm étudiait toujours auprès de Yaakov son grand-père. C’est d’Ephraïm que sortira Yéhochua, qui lui aussi étudiera aux pieds de Moshé.

Ephraïm est l’héritier spirituel et la Thora nous a déjà habitués à ce transfert du droit d’aînesse à celui sur qui repose l’appel. Aujourd’hui encore, nous bénissons nos enfants le soir de Shabbat en prononçant les mots que Yaakov a prophétisés sur Ephraïm et Ménaché :

Et il les bénit ce jour–là, disant, En toi Israël bénira, disant, Dieu te rende tel qu’Ephraïm et que Ménaché ! Genèse 48:20

En bénissant ainsi les enfants, on leur souhaite de toujours garder leur identité juive, même au sein de la Galout.

Puis Yaakov dit à Yossef :

  Or, je te promets une portion supérieure Shkhem a’had, שְׁכֶם אַחַד à celle de tes frères, portion conquise sur l’Amorréen, à l’aide de mon épée et de mon arc. Genèse 48:21-22

Le mot « portion Shkhem שְׁכֶם» ici est très intéressant et nous projette dans toute l’histoire d’Israël :

– C’est tout d’abord Sichem, la ville de Canaan.

– C’est la première étape d’Avraham en Terre sainte.

– C’est là que D.ieu lui promet que cette terre appartiendra à sa postérité. Avraham y bâtit le premier autel.

– C’est aussi la première étape de Yaakov à son retour d’exil de chez Lavan et il achète une partie de la terre. Il y dresse également un autel.

– C’est la ville où Dina, la fille de Yaakov a été enlevée et où Yossef a été jeté dans un puits par ses frères.

– C’est la ville située entre le Mont Ebal et Garizim, là où sont prononcées les bénédictions et les malédictions, en face de Guilgal.

– C’est là qu’à la fin des conquêtes avec Yéhochua, les os de Yossef seront enterrés.

Sichem שְׁכֶם, c’est une première étape et un lieu décisif aussi bien pour l’engagement vis-à-vis de D.ieu que pour les épreuves destinées à purifier le peuple. C’est l’étape après la circoncision à Guilgal.

Yaakov révèle ensuite la fin des temps à ses fils avec l’avènement du Machia’h. La valeur numérique de la phrase « écoutez Israël véchim’ou el Israël וְשִׁמְעוּ אֶל-יִשְׂרָאֵל» est la même que celle de « c’est l’avènement des temps messianiques  zéhou ktso chel melekh haMachia’h  זהו קצו של מלך המשיח»[1]

Yossef est encore appelé nézir נְזִיר, le mis à part, le couronné de ses frères, modèle de pureté et d’intégrité, qui a conservé intacte l’Alliance de la circoncision en ne péchant pas avec la femme de Potiphar.

La prophétie concernant Yéhouda, annonce clairement aussi la venue du Machia’h :

Le sceptre n’échappera point à Juda, ni l’autorité à sa descendance, jusqu’à l’avènement du Pacifique vienne Shilo yavo Shilo יָבֹא  שִׁילֹה  auquel obéiront les peuples.11 Alors on attachera son ânon à la vigne, et à la treille le fils de son ânesse: on lavera son vêtement dans le vin, et dans le sang des raisins sa tunique;  Genèse 49:10-11

La valeur numérique de « vienne Shilo yavo Shilo יָבֹא  שִׁילֹה » est la même que celle de Machia’h מָּשִׁיחַ: 358

Le cercueil de Yaakov est amené en grande cérémonie en Canaan et des grandes funérailles ont lieu dans un endroit nommé « la grange d’Epines ». Ce deuil est surnommé le « deuil d’Egypte ».

Rachi donne l’interprétation suivante : ce nom a été donné à cet endroit en raison de l’évènement qui s’y est produit : les rois de Canaan s’étaient rassemblés avec les princes de Yishmaël pour faire la guerre à Yossef mais quand ils virent la couronne de Yossef sur le dessus du cercueil de Yaakov, ils se levèrent tous, suspendirent à leur tour leurs couronnes ; et ils l’entourèrent de couronnes comme une grange entourée d’une barrière d’épines.

La Tradition nous donne une autre interprétation en associant la valeur numérique de Atad (épines) à celle de Yad (main) qui est de 14 et qui représente la main de D.ieu qui va faire sortir les enfants d’Israël d’Egypte au grand dam des Egyptiens, pour qui ce sera effectivement un grand malheur.

En mourant, Yossef adjure les enfants d’Israël avec les mêmes mots que Yaakov son père avant lui et que Moshé reprendra par la suite. Mais ses dernières paroles seront : Vous ferez remonter mes ossements hors d’ici.

Yossef ne sera finalement enterré à Sichem que des siècles plus tard, après la conquête du pays d’Israël par Yéhoshua, au lieu même où il avait été vendu par ses frères. Yossef est le symbole de l’Alliance divine faite avec les fils d’Israël. Le nom du cercueil dans lequel il est déposé est le même que celui de l’Arche de l’Alliance dans laquelle sont enfermées les tables de la Thora, arone אָרוֹן. La tradition dit que Yossef est une arche de l’alliance lui-même par la vertu[2] qu’il a su conserver. Et si nous avions besoin d’une confirmation, la valeur numérique de Yossef est identique à celle de Tsion (Sion) : 156.

ציון = יוסף

Ainsi se termine le premier livre de la Torah. Les bases de la nation juive sont posées, la promesse est bien vivante, nous attendons le Machia’h. Békarov. Amen

חזק ! חזק ! ונתחזק !

Sois fort ! Sois fort ! Et puissions-nous être renforcés !

 

Orah Sofer, Guide touristique licenciée

Guide certifiée à Ir David

Guide certifiée à l’Institut du Temple

 (972) 054-207313

www.visiterisrael.com

 

 

 


[1] ‘Hayé Olam, Albert Tolédano, Baal Haturim

[2] Elie Munk, Genèse

0 Commentaire

Pas de Commentaires Cet article n'a pas encore été commenté

Désolé, soit quelqu'un a pris tous les commentaires et s'est enfuit avec, soit personne n'en a encore laissé!

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

S'inscrire à la newsletter AshdodCafé.com

S'inscrire
Mairie Ashdod
Macabi
Joseph Sitruk Avocat
Bella Ligna
Mairie Ashdod Culture
Cal Auto
Immobilier Low Cost
Mishkan Ashdod Culture

Fil d’info 24h/24h en direct d’Israël