L’Autorité nationale de la gestion des situations d’urgence va, pour la première fois, lancer un projet pilote de déploiement de panneaux d’avertissement de tsunamis le long des plages. 

Des dizaines de panneaux seront déployés sur les plages d’Ashdod et d’Ashkelon, le port d’Ashdod, et la centrale électrique Rutenberg. Le déploiement des panneaux dans le reste du pays sera décidé par la suite.

panneau tsunami

tsunami1
Suite à un travail administratif continu visant à l’élaboration d’un plan national de préparation et de prévention aux tsunamis, l’Autorité nationale de gestion des situations d’urgence a dévoilé ce matin ses nouveaux panneaux d’avertissements aux tsunamis, dans le cadre du lancement d’un projet pilote de déploiement de ces panneaux sur les plages d’Ashdod et d’Ashkelon, le port d’Ashdod, et la centrale électrique Rutenberg. Grâce au déploiement de ces panneaux, qui à l’avenir feront partie du paysage du littoral israélien, Israël rejoindra ainsi la liste des pays disposant de routes d’évacuation vers des zones sûres, comme pratiqué actuellement aux Etats-Unis, en Italie, au Japon, en Thaïlande, au Chili, et dans de nombreux autres pays. Les premières plages choisies pour participer au projet pilote, sont celles d’Ashdod, d’Ashkelon, et du port d’Ashdod. Des dizaines de panneaux d’avertissement et de signalisation seront déployés tout le long des routes d’évacuation.

4 types de panneaux seront déployés :

  1. Zone inondée :Ces panneaux seront déployés le long des plages. Ils signalisent le début de la route d’évacuation, et comprennent des instructions basiques pour la population.
  2. Direction vers une zone sûre en point haut : Ces panneaux serviront à indiquer les directions vers les routes d’évacuation pédestres. Ils seront déployés le long de la route, jusqu’à l’arrivée en zone sûre.
  3. Direction vers une zone sûre en bâtiment
  4. Zone sûre en dehors de la zone à risques d’inondations. 

Le directeur de l’autorité nationale de gestion des situations d’urgence au ministère de la défense, Betzalel Triber, a déclaré :

L’autorité nationale de gestion des situations d’urgence est responsable de la préparation de l’espace civil et des services d’urgence assignés à de nombreux scénarios d’urgence. Le projet pilote de déploiement de panneaux sur les plages, ainsi que le premier exercice de défense organisé au début du mois d’avril, constituent la première étape du plan national de préparation de la population à la défense face aux situations de tsunami.

Le danger des tsunamis – contexte : La méditerranée est une des régions les plus sensibles aux risques de tsunami. 25% des tsunamis connus dans l’histoire de l’humanité se sont produits en mer méditerranée. En moyenne, un tsunami d’importance significative frappe la mer méditerranée orientale tous les 100 ans. Sur la côte littorale d’Israël, c’est en moyenne tous les 250 ans qu’un tsunami a lieu. Une alerte de risque de tsunami en Israël est émise en moyenne tous les 3 mois. Les dernières alertes ont été émises le 15 avril 2015, suite à la survenue d’un séisme de magnitude 6.1 face au littoral chypriote, et le 16 avril 2015, après la survenue d’un séisme de magnitude 6.1, dans la mer adjacente à l’île de Crète.

 Edi Ben Hamou
Porte parole de la Municipalite

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.