Dedier une halakha - Bandeau

 

Les Propos diffamatoires

Dire du mal d’un enfant

Il est défendu de dire du lachon hara sur un enfant. Bien que la plus part des gens comprennent « les enfant sont les enfants » et que la Torah ne rende pas les mineurs responsables de leurs actes, on transgresse les lois du langage en parlant d’un enfant d’une façon que l’on considère (soi-même ou l’interlocuteur) comme péjorative.

Il est également interdit de dire (ou d’écrire) à propos d’un enfant une information qui pourrait lui causer du tort.

Les enseignants, avant d’inscrire un commentaire péjoratif dans un carnet scolaire, devraient prendre le temps de songer aux effets que cette remarque pourra avoir sur l’avenir de l’élève, que ce soit sur ses études ou sur ses possibilités d’emploi.

Les enseignants doivent également faire preuve d’équité et de prudence en confiant leur opinion sur un élève au professeur qui doit le prendre en charge après eux.

 

©LaQuotiHalakhique


Ce site est dédié pour l’élévation de l’âme de Orly Rose bat Zarie, de Louïsa bat ‘Hanna et de ‘Haïm ben Mordekhaï.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.