En dépit des habitudes d’investissement favorisant l’immobilier d’habitation, il semble que l’immobilier commercial soit bien plus lucratif.
Et les avantages sont nombreux : une rentabilité moyenne de 9 % contre 3 % pour l’habitation, un prix à l’achat beaucoup plus attractif au mètre carré, des baux d’au moins 5 années.

Tout naturellement, les néophytes se dirigeront vers l’immobilier d’habitation.

Ainsi,selon l’Administration fiscale, 275,000 israéliens possèdent deux biens immobiliers ou plus affectés au logement, soit 17 % des israéliens, dont l’achat est plus motivé par un besoin d’être propriétaire que par la raison.
De fait, investir dans l’immobilier commercial (bureaux, murs de boutique, etc…) permet d’obtenir une rentabilité 3 fois plus élevée.

Qu’est ce que l’immobilier commercial ?

Sans conteste, le meilleur investissement reste les bureaux, tout particulièrement dans des tours dédiées à ces-derniers en particulier les luxueuses.
Pour autant, les murs de boutiques, parkings, hôtels, centres commerciaux et bâtiments industriels restent également de bons investissements.

Quels sont les avantages de l’immobilier commercial ?

Le but de tout investissement est bien évidemment le gain.
Or, non seulement l’investissement commercial est plus facilement accessible, mais également plus rentable.
De fait, inutile d’investir dans de grandes surfaces, la taille d’un bureau débute à une dizaine de mètres carrés, contre environ une trentaine pour un studio, mais la rentabilité peut être jusqu’à 3 fois plus élevée que celle connue dans l’immobilier d’habitation.

Lorsque l’on compare des cas concrets, les chiffres sont sans appel !
En effet, un F4 coûte à l’achat 1.22 millions de shekels (moyenne nationale) avec un revenu locatif mensuel moyen de 3,700 shekels, soit 44,400 shekels à l’année, d’où une rentabilité de 3.70 %. À Tel Aviv, la rentabilité pour ce type d’appartement chute à 3 %.
Par contre, le prix moyen d’un bureau à Tel Aviv sera de 15,000 shekels/mètre carré se louant à 110 shekels/mètre carré/mois, soit une rentabilité oscillant entre 8 et 10 %.

Que faut-il vérifier avant de se lancer ?
De même que dans l’immobilier d’habitation, certaines vérifications permettent d’optimiser votre investissement lorsqu’il est question de commercial, il conviendra de vérifier que votre future acquisition est située dans une zone stratégique, facile d’accès et bien desservie.
S’il s’agit d’un achat en VEFA, il conviendra également de vérifier la solidité du promoteur.
Si votre investissement est un bureau, il est recommandé de le faire dans une tour de bureau, de préférence luxueuse ; ces deux points minimisent les risques de locataire problématique et maximisent votre tranquillité.

Autres points forts.

Actuellement, l’État lutte activement contre la hausse des prix de l’immobilier d’habitation.
Par contre rien pour l’immobilier commercial, dont les revenus locatifs attractifs continuent à augmenter.
Par ailleurs, de nombreux projets fleurissent en Israël, dont l’un des plus prestigieux actuellement est le projet  » H-Tower  » porté par le groupe  » Hagage  » au cœur de Tel Aviv, à deux pas du centre Azrieli et qui devrait être livré fin premier semestre 2018.

Globes

Accueil

Laisser un commentaire