ADIR : Tsedaka 2017Article Précédent
Cinema : ''Demain tout commence'' avec Omar Si - des  jeudi 30 mars dans toutes les sallesArticle Suivant

LE POINT DE VUE D’EZRA : Israël CATZ, l’homme qui a permis à Israël de réaliser sa « révolution » du transport en commun,

Espacement de ligne+- ATaille du texte+- Imprimer cet article
LE POINT DE VUE D’EZRA : Israël CATZ, l’homme qui a permis à Israël de réaliser sa « révolution » du transport en commun,

LE POINT DE VUE D’EZRA

‘Ezra présente aujourd’hui le récit hors du commun d’un « bulldozer » qui a permis à Israël de réaliser sa « révolution » du transport en commun, levier d’un nouvel élan de croissance. 

Israël CATZ(1), l’homme qui a su surmonter toutes  les oppositions(2) et obstacles multiples(3)pour réaliser en Israël toutes les infrastructures nécessaires au transport en commun moderne, efficace et rapide. 

Israël CATZ 

Israël CATZ est né en 1955 à Ashkelon; il a 62 ans, c’est un agriculteur qui vit au Mochav KFAR AHIM. Marié, diplômé de l’Université hébraïque, il continue actuellement ses études pour obtenir un deuxième cycle à l’Université de Tel Aviv; il a fait une carrière politique au Likoud : il a été assistant particulier d’Ariel SHARON lorsqu’il était Ministre de l’Industrie et du Commerce, député à partir de 1998, Ministre de l’Agriculture en 2003 puis Ministre des Transports des 2009 poste qu’il occupe jusqu’à aujourd’hui. Israel CATZ est un des leaders les plus importants du Likoud et brigue la place de Premier Ministre successeur de Netanyahou.

Durant ces huit années (2008/2017) il a conduit de main de maître la révolution des transports en Israël dans le cadre d’un programme d’équipement quinquennal en amorçant des infrastructures qui nécessitent chacune pour être achevées plusieurs années. L’ensemble de la révolution en cours nécessitera une vingtaine d’années (2010/2030).

A noter que lorsque le Premier Ministre lui a proposé un Ministère plus important il a refusé en déclarant qu’il devait terminer ce qu’il avait commencé aux Transports.

Le système des communications par air, par mer et au sol a été conçu et mis en place depuis la création de l’Etat par une administration socialiste –marxiste sans ressources. Cela a conduit à la mise en place d’un système basé sur des sociétés parapubliques disposant d’une situation monopolistique et beaucoup plus soucieux du revenu de leur personnel que de l’efficacité du service rendu et du confort des personnes transportées.

Ensuite au manque d’efficacité des transports en commun, ce système a été complété par l’utilisation quasi-exclusive de la voiture privée réservée aux couches les plus riches de la population,entrainant des gaspillages en vie humaine(nombre d’accidents de la route excessifs(4)), la dépendance économique aux fournisseurs de pétrole(5), marché dominé par l’OPEP hostile à Israël, des gaspillages d’essence (la plupart des voitures individuelles roulant avec 1 conducteur), la pollution excessive de l’air et  les embouteillages excessifs aux heures de pointe.

Avec le temps, alors que ce système obsolète et inefficace est devenu  de plus en plus un obstacle grave au développement du pays,   la plupart des politiciens pour se faire élire ou réélire évitaient de s’affronter aux groupes d’intérêt, qui ne voulaient pas perdre leurs privilèges. Il a fallu des hommes et des femmes courageuses pour affronter et vaincre ces forces et annuler progressivement leurs privilèges. Sans aucun doute, le rôle d’Israël CATZ a été de loin le plus déterminant. La révolution dans les transports amorcée en 2010 suppose la réalisation d’infrastructures  lourdes et coûteuses, réalisation amorcée largement mais qui devrait se poursuivre une vingtaine d’années jusqu’en 2030.

La révolution dans le domaine des transports aériens: aujourd’hui le quasi-monopole de la société El Al accompagné des déficits chroniques que l’Etat devait couvrir, des avantages abusifs octroyés au personnel et des grèves chroniques pour conserver ou accroître ces privilèges, est de l’histoire ancienne. Les vols d’Israël ou vers Israël sont réalisés  par trois sociétés israéliennes en concurrence ouverte entre elles et en concurrence ouverte avec toutes les autres sociétés du monde y compris celles qui pratiquent les vols « low cost ». Déjà le prix en shekels des voyages d’avion s’est réduit sensiblement et le nombre de touristes venant en Israël s’est accru (politique lancée par I.CATZ des « cieux ouverts »). Cette année en automne l’Aéroport international Ilan RAMON sera opérationnel et remplacera les aéroports d’Eilat(6) et de ‘Ouvda(7).  Situe à une vingtaine de km d’Eilat, il permettra de recevoir des avions JUMBOS importants et permettra un nouveau développement du tourisme à Eilat. Suite aux risques de paralysie de l’aéroport Ben Gourion bombardé durant le dernier affrontement avec le HAMAS un deuxième aéroport international pourrait être construit sur une île artificielle face à Rishon Le Tzion.

Le nouvel Aéroport  Ilan RAMON a TIMNA » pour EILAT en cours de réalisation.

La révolution dans le domaine des transports maritimes: le monopole des deux grands ports d’Israël (ASHDOD et HAIFA), dominés par des syndicats puissants(8), ayant supplanté le pouvoir de la direction, est aujourd’hui en cours de disparaitre. Face aux menaces de paralysie du pays par la grève des dockers, I.CATZ a tenu bon et a lancé la réalisation de deux nouveaux ports super équipés, ultra modernes en concurrence ouverte avec les ports actuels (mise en route prévue 2021);face aux menaces de grève pouvant paralyser le pays tant que cette decision n’aurait pas été annulée il n’a pas cédé et a osé arrêter le chef syndical accusé de corruption; afin d’obtenir la coopération des dockers des ports actuels il leur a  proposé une modernisation leur permettant s’ils le souhaitent de se mesurer avec la concurrence nouvelle en se réorganisant de façon efficace. La gestion des ports nouveaux sera confiée a des professionnels d’entreprises privées expérimentéestravaux.

En parallèle le port d’Eilat a été privatisé. En résultat de cet affrontement déjà s’est développée une concurrence entre les ports existants et une amélioration de leur efficacité.


Maquette du nouveau port d’Ashdod

La révolution dans le domaine des transports par autobus: ils ont constitué pendant très longtemps le moyen de transport en commun le plus utilisé par la population. Basé sur le monopole de deux compagnies parapubliques EGED pour tout le pays sauf pour Tel Aviv et DAN pour Tel Aviv, ce type de transport est devenu particulièrement incommode (véhicules en mauvais état), non fiable (retards quasi systématiques) et coûteux (subventions et couverture de déficit).

Le monopole n’existe plus, une demi-douzaine de sociétés privées dotées exclusivement de véhicules neufs bien entretenus ont réussi aux concours destinés à les sélectionner, les itinéraires ont été multipliés et les retards dans les horaires sévèrement sanctionnés.

la société Afikim a remplacé Eged a Ashdod : 123 nouveaux autobus procureront une connexion Internet sans fil et des stations de recharge de téléphone

 La révolution dans le domaine des transports en commun « de masse » dans les zones urbaines métropolitaines : il s’agit de la zone urbanisée du  Goush Dan (Tel Aviv et toutes les villes de la Ceinture périphérique), Jérusalem et Haïfa. Afin de parvenir à mettre en place un transport efficace et rapide, I. CATZ a appliqué les principes suivants:

1-intégrer tous les systèmes de transport en commun urbain existant ou à créer en un système cohérent: train, autobus, « train léger » (à Jérusalem et à Tel Aviv),la carmélite (à Haïfa),métronite (à Tel Aviv, Jérusalem et àHaïfa), funiculaire (à Haïfa), de façon à pouvoir relier chaque point de la zone métropolitaine aux autres points et d’adapter le  fonctionnement de  chaque transport dans le temps de façon cohérente(9)

2-accéder à la multiplicité des transports en commun, mis en concurrence, fonctionnant suivant des horaires permettant de limiter au maximum le temps d’attente (5 minutes en heures de pointe), tout en favorisant le développement de la circulation en vélo au détriment de l’utilisation des voitures en ville(10).

3-utiliser des solutions de transport de masse modernes, le « train léger » (Light Rail Transit) et la métronite (Bus Rapid Transit).Le LRTest un moyen de transport similaire a un tramway rapide mais opérant avec une capacité supérieure en plus rapide dans le cadre d’une voie exclusive.  

Light Rail Transit à Jérusalem

La « métronite » est un système de transport en commun basé sur l’utilisation d’autobus à haute capacité, fonctionnant sur des voies exclusives (BRTBus Rapid Transit). Aujourd’hui des métronites fonctionnent dans plusieurs villes telles que Los Angeles, Las Vegas, Istamboul, Helsinki ; elles desservent 17 millions d’habitants par jour. 

 

4-ne pas hésiter à réaliser des ouvrages d’art coûteux pour obtenir les résultats fixes :galeries forées dans des zones montagneuses, parcours souterrains, ponts d’une longueur jamais encore réalisée en Israel,…

Ouvrages d’art  routiers « zone métropolitaine de Haïfa.   Le pont exceptionnel construit sur la ligne rapide Tel Aviv -Jerusalem

Le système de transports en commun dans la métropole de Jerusalem est basé sur le train-léger, la métronite, et le train a été achevé en 2011; il permet le transport aujourd’hui de 140,000 passagers /jour.

Le système de transports en commun dans la métropole de Haïfa est basé sur la métronite, les lignes d’autobus urbaines ou inter-urbaines, les gares de train NORDSUD et OUEST EST,  train-léger à réaliser et des  parkings  pour les passagers arrivant aux gares en voiture individuelle.Ce système utilise le métro existant (Carmélite)  et le funiculaire existant.

Marquette du Centre Névralgique à venir des Transports en Commun à Haïfa (NEVE NOF)

Le système de transports en commun dans la métropole de TEL AVIV a été le plus difficile à programmer et mettre en œuvre : la région concernée est extrêmement large (jusqu’à Richon et Lod au sud, Or Yehouda ,Petah Tikva a l’Est , Kfar Saba et Raanana au nord) , les intérêts en jeu sont multiples et l’urbanisation de la zone est dense). A plusieurs reprises, différents projets de création d’un métro ont dû être abandonnés, face aux obstacles à surmonter, aux coûts considérables à prévoir et aux risques de dépassements budgétaires. 

Le programme comporte 8 lignes principales, 5 fondées sur l’utilisation du « train léger » LRT  avec des passages partiellement souterrains et 3 lignes en « métronite » BRT venant de la zone en périphérie à Tel Aviv puis se terminant à la seconde extrémité de la zone en périphérie.Déjà en 2014, le parcours PETAH TIKVA BAT YAM a été mis en route en train léger. La ligne rouge sera achevée en 2021. En 2016 ont commencé les travaux de la ligne verte (Holon – RichonHerzlia)  et de la ligne violette (Yehoud-Or Yehuda Ramat Gan). Les autres lignes suivront : l’ensemble du système sera achevé vers 2023/2024.

A noter que le modèle de transport en commun en cours de réalisation dans les métropoles urbaines  est mis en application progressivement dans  les villes.

La ligne de train rapide Jérusalem Tel Aviv qui doit permettre un transport entre les 2 villes en 28 minutes comporte 57 km. Les deux premières tranches de travaux ont déjà été achevées : elles permettent de relier Tel Aviv à Modi’in. La dernière partie de 30 km est en cours de réalisation : elle comporte 20km de galeries souterraines et des ponts sur 5 km. La station de train à Jérusalem sera à 80 m sous terre. Ce sera la station de chemin de fer la plus profondedu monde. Cette ligne sera la première qui sera équipée de locomotives électriques. Le programme prévoit la fin des travaux au printemps 2018.

La premier locomotive électrique pour la ligne rapide Tel Aviv –Jerusalem

Les transports par voies ferrées  programmés pour désenclaver la Galilée et le Néguev comportent:

1-des infrastructures pour relier les principales villes de ces régions au Centre :une voie rapide Tel Aviv Beer Sheva’ qui ramènera le temps de transport à 50 minutes, le raccordement de Carmiél à Tel Aviv (achevé) et de Acco à Carmiél, le raccordement Tel Aviv Ashdod, et la voie rapide Eilat, Beer Sheva’, Ashdod, Tel Aviv en 2 heures  (gageure qui permettra aussi de transporter des marchandises de la Mer Rouge à la Méditerranée).

Le turbotrain prévu pour la voie rapide  Eilat

 – Tel Aviv en 2 h.  Le détail de la voie rapide Eilat –Tel Aviv.

 2-des infrastructures en voies ferrées  « de type horizontal »(11). pour relier les agglomérations entre elles : raccordement par train léger Nazareth-Haïfa, une nouvelle voie ferrée entre Haïfa-Afoula-Beit Shean,  une autre entre Ashkelon a Beer Sheva en passant par Shderot, Nétivot et Ofakim, une autre entre Rishpon, Kfar Shmariahou jusqu’à Raanana.  

Enfin 2012, l’activité sur  voies ferrées d’Israel  comportait le transport de 200,000 voyageurs par jour dans 400 wagons et 55 stations et 200,000 tonnes de marchandises. La longueur des voies ferrées s’est accrue de 22%  entre 2005 et 2013, le nombre de trains a doublé et 95% des trains ont jusqu’à 5 minutes de retard!

Israel est entrée dans le monde moderne du transport en commun !

LE POINT DE VUE DE ‘EZRA

Israel Catz par sa ferme résolution d’affronter tous les obstacles qui empêchaient la réalisation d’infrastructures modernes de transport en commun a mis en route une révolution très importante dans la société israélienne. Cette révolution permettra :

1-la réduction des accidents de la route et du nombre de victimes qu’elles provoquent

2-la réduction des écarts de revenus entre les populations de la Galilee et du Néguev d’une part et celles du Centre d’Israël,

3-un nouveau développement de l’économie du pays, reparti dans toutes les régions et une nouvelle hausse du niveau de vie,

4-la réduction des embouteillages de trafic

5-la réduction de la pollution atmosphérique dans les agglomérations urbaines,

6-la réduction des émissions de gaz carbonique contribuant à l’effet de serre universel.

7-une meilleure efficacité de la lutte contre la désertification et pour le recul du désert du Néguev,

8-une meilleure intégration des populations de la périphérie au pays. 

  1. EXPLICATIONS & COMMENTAIRES :

(1)« CATZ », Le nom CATZ est un nom d’origine allemande qui dérive de Cohen comme Cagan ou Caganovitch  qui est un nom d’origine russe  qui dérive aussi de Cohen.

(2)« oppositions « : il s’agit de trois types d’oppositions : celles des travailleurs ou propriétaires des sociétés monopolistes (personnel de El Al, puissants syndicats des dockers soutenupar les autres syndicats des employés du secteur parapublic, coopérants propriétaires de Eged,…) , celle des Ministères des Finances suite à l’importance considérable des budgets à financer et des risques de dépassement budgétaires suite au manque d’expérience des professionnels israéliens dans ce domaine et celle des media populistes suite aux problèmes de trafic généré temporairement par les grands travaux indispensables .  

(3)« obstacles multiples » de deux natures : géologique (Israël comporte une longue arête de type montagneux de la Galilee au Néguev en calcaire dur nécessitant des travaux souterrains et des ponts couteux)  et historique (l’urbanisation liée à la nature du pays d’immigration, sans plan d’urbanisation précis durant de longues périodes, rend  les travaux d’infrastructures couteux et difficiles).

(4)« nombre d’accidents de la route excessifs » : par suite de la croissance démographique, du développement économique rapide du pays et de la hausse sensible du niveau de vie, faute de moyens modernes et efficaces de transport en commun, on a assisté à une explosion du nombre de voitures avec dans la plupart des cas un seul passager; les routes sont en permanence insuffisantes pour l’intensité du trafic; ce développement est à l’origine du nombre d’accidents de la route largement supérieur à celui des pays européens.  A noter que le nombre de victimes d’accidents de la route /an dépasse largement le nombre de victimes d’attentats terroristes et de confrontations militaires /an.

 (5)« dépendance économique aux fournisseurs de pétrole » : en Israël aujourd’hui la consommation d’essence pour la circulation automobile est la consommation principale de produits pétroliers; l’électricité est produite par du gaz naturel d’Israël ou par des produits non pétroliers (charbon)- le transport par train léger est électrifié, le passage du transport en commun par autobus et des locomotives à l’électricité est programmé. Même si aujourd’hui ce type de transport consomme encore des produits pétroliers,la consommation par voyageur/km est évidemment très largement inférieure à celle de la circulation automobile.

(6) « aéroport d’Eilat « : il s’agit d’un petit aéroport,qui ne peut recevoir que des vols intérieurs et qui se trouve au cœur de la ville à proximité de la zone des hôtels. Son fonctionnement constitue un danger permanent pour la population, les touristes et une gêne pour l’environnement.

(7)« aéroport de ‘Ouvda » :base militaire de l’armée de l’air d’Israëlsituée a 65 km d’Eilat qui dessert temporairement la ville d’Eilat en permettant l’utilisation de transports internationaux.

(8)« syndicats puissants »:les syndicats des grandes sociétés parapubliques (Mekorot, Hevrat ha Hachmal, Dockers, IAI,…) conduisent une politique entrainant un niveau de salaire largementsupérieur à celui pratique en dans toutes les autres entreprises et jouent un rôle  important dans la  Histadrout , ont de l’influence sur les media et la vie politique.

(9)« d’adapter le  fonctionnement de  chaque transport dans le temps de façon cohérente » :aujourd’hui il existe une application permettant à chaque détenteur de smartphone de pouvoir accéder à des infos précises et mises à jour en permanence sur les horaires de transport de chaque véhicule de transport en commun.

 (10)« tout en favorisant le développement de la circulation en vélo au détriment de l’utilisation des voitures en ville » : dans la plus grande partie des agglomérations urbaines du pays sont réalisées des pistes cyclables au détriment de la largeur des rues et des espaces de stationnement.

(11)« infrastructures en voies ferrées  « de type horizontal »la plupart des plans de transport en commun utilisent le modèle en toile d’araignée dans le cadre duquel les transports entre les agglomérations d’une région sont exclusivement réalisées pour les relier au Centre Régional et de la exclusivement a la capitale;  le modèle de type horizontal  établit des liaisons directes entre les agglomérations et entre les centres regionaux.

(12)

(13)« APHRODITE « (129  millions de m3), gisement découvert dans les eaux territoriales de Chypre à proximité du gisement de LEVIATHAN- une partie du gisement se situe sur le territoire israélien  et de ce fait, Israël exige l’attribution d’un droit sur les revenus générés par son exploitation.

(14) « consommation totale en gaz naturel du pays » : Selon le ministre israélien de l’Energie les réserves de gaz naturel découvertes à ce jour correspondent à près de 200  années de consommation de l’économie d’Israël; cette consommation va tripler jusqu’à 2030 suite à la substitution du gaz naturel aux autres carburants. En parallèle, avec les découvertes réussies, se développe déjà des efforts nouveaux de prospection considérables (24 champs gaziers et pétroliers seront attribués pour prospection sur concours à partir de Mai 2016).

(15) « l’enrichissement du pays et des israéliens » : Selon le ministre israélien de l’Energie,la production totale de gaz des quatre champs découverts en Méditerranée devrait rapporter 350 milliards de shekels (87,5 milliards d’euros), « soit davantage que toute l’aide accordée au fil des années par les Etats-Unis à Israël. 

(16)« réduira de façon sensible la quantité de dioxyde de carbone émise »: afin de produire la même quantité de chaleurla combustion du gaz naturel émet 30% de moins de CO2  que le pétrole et 45% de moins que le charbon.

Ezra

HANOUKA  2016

 

 

‘Ezra, Ingénieur et Économiste, Fondateur et Directeur d’Entreprise en Israël, a contribué au développement technologique du Traitement des Eaux, a aidé des dizaines de ‘olim  francophones à s’intégrer  en Israël et continue à le faire pour tous ceux qui le souhaitenthttps://www.facebook.com/banoun.ezra .(http://www.alyah.fr/article/442/Un+parcours+exemplaire+%3A+Des+mines+de+Paris+%C3%A0+la+direction)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

0 Commentaire

Pas de Commentaires Cet article n'a pas encore été commenté

Désolé, soit quelqu'un a pris tous les commentaires et s'est enfuit avec, soit personne n'en a encore laissé!

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

S'inscrire à la newsletter AshdodCafé.com

S'inscrire
Mairie Ashdod
Meuhedet
Macabi
Joseph Sitruk Avocat
Bank Discount
Bella Ligna
Mairie Ashdod Culture
Cal Auto
Immobilier Low Cost

Fil d’info 24h/24h en direct d’Israël